En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5263-ANNCAM-017 - Contrat post-doctoral : Comprendre l'activité du superviseur/responsable de production aérospatial pour préconiser un Outil d'Aide à la Décision adapté et acceptable. H/F

Contrat post-doctoral : Comprendre l'activité du superviseur/responsable de production aérospatial pour préconiser un Outil d'Aide à la Décision adapté et acceptable. H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5263-ANNCAM-017
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 13 janvier 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : de 2620 à 3730 € brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Avec l'avènement des nouvelles technologies, les Interactions Homme-Machine (IHMs) deviennent de plus en plus critiques pour commander et piloter les processus industriels. Dans le cadre de l'Industrie 4.0, elles sont un vecteur majeur de productivité, d'agilité et de motivation sociale.
Dans ce nouveau contexte, les métiers opérationnels, tel que celui de responsable de production, sont en pleine mutation. Il faut quotidiennement faire face aux aléas nombreux et variés de la production et réagir en temps réel en tentant de prendre les « bonnes » décisions et satisfaire les divers objectifs de qualité, de coûts et de délais propres à la production. Cela demande d'appréhender une masse (toujours plus) importante de données, de détecter les événements significatifs, de comprendre leurs causes, leurs effets et de définir des stratégies de reconfiguration adaptées, cela dans des délais courts et des situations de stress important. Dans ce cadre, l'activité des responsables de production gagne à être instrumentée par des IHMs intuitives et adaptées aux nouveaux besoins. Au-delà du développement de nouvelles interfaces, il s'agit de modéliser l'interaction triple entre perception, cognition et action comme un TOUT homogène et cohérent, centré sur la satisfaction des besoins de l'utilisateur final et la prise en compte des contraintes associées à son activité.
Le projet 5S vise à développer un Outil d'Aide à la Décision adapté aux responsables de lignes d'assemblage aérospatial. En termes d'organisation industrielle, il s'agit de lignes cadencées : chaque aéronef visite chaque poste de travail et change de poste à un moment défini (dépendant de la cadence à atteindre pour satisfaire la demande) et synchronisé entre tous les postes de travail. Le nombre de postes est faible (<10), ce qui induit beaucoup de tâches d'assemblage pour chacun (entre 200 et 3500 tâches) et des aléas fréquents : retard d'approvisionnement des pièces nécessaires, absence d'opérateur qualifié, problème de qualité. Ainsi le planning de répartition des tâches aux opérateurs travaillant sur chaque poste (entre 5 et 35 personnes) est constamment remis en cause. Or, la planification des tâches associées à un poste étant un problème difficile à résoudre, les actions correctives sont souvent réalisées sans vision globale et leur qualité dépend beaucoup de l'expérience du manager. Par ailleurs, lorsqu'un événement non prévu se produit, le manager n'a aucun outil de décision fiable à sa disposition permettant d'analyser l'ensemble des solutions de reconfiguration. La pression de voir une ligne d'assemblage aéronautique arrêtée génère beaucoup de stress chez les managers, car les conséquences d'un tel arrêt sont considérables (retard sur la ligne, pénalités). Ce stress pousse à trouver une solution le plus rapidement possible et non pas forcément la solution la plus adaptée. Le projet 5S s'intéresse à élaborer les interactions permettant à un manager de superviser un poste de travail de façon plus performante et ainsi lui permettre d'apporter la solution la plus pertinente à la problématique identifiée.
Le projet s'appuie sur un consortium scientifique pluridisciplinaire composé de deux laboratoires toulousains dont les champs d'expertise sont complémentaires : l'Institut de Recherche en Informatique de Toulouse1 (UMR 5505) et le laboratoire CLLE2 (Cognition, Langues, Langage, Ergonomie, UMR 5263) et trois centres spécialisés sur la déficience visuelle (IJA3, ASEI-Cival Lestrade4, CTRDV5). Il s'appuie également sur le laboratoire de recherche appliquée « Cherchons pour Voir »6, commun à l'IJA et à l'IRIT.
Dans le cadre de ce projet, la conception du système d'aide au responsable de lignes se fondant sur l'approche ethno-centrée de l'IHM, il s'agira donc d'identifier les différentes tâches relatives à l'activité de supervision (en particulier, l'identification des aléas de production) du responsable de lignes d'assemblage aérospatial par le biais de la démarche d'exploration clinique (entretiens non-directifs de recherche, entretien d'auto-confrontation, observation systématique). Par ailleurs, il s'agira de proposer un interfaçage pour l'OAD respectant les critères d'acceptabilité ergonomiques. Enfin, nous éprouverons expérimentalement l'effet de le prototype de l'OAD interfacé tant sur la performance objective (incluant eye-tracking, qualité des réponses et latence de réaction) que sur le ressenti subjectif (données auto-rapportées) du responsable de lignes.

Activités

Les activités du/de la candidat(e) incluront, en collaboration étroite avec l'équipe de recherche du projet 5S, la/le :
● Création d'une méthodologie exploratoire et descriptive adaptée permettant l'analyse de l'activité du superviseur de production (identification des différentes tâches inhérentes à son activité de supervision; détection et identification des aléas de production; gestion des interruptions de tâches; etc..)
● Création d'une méthodologie expérimentale permettant d'évaluer l'acceptabilité et l'influence de l'Outil d'Aide à la Décision (OAD) sur la performance du superviseur de production
● Recueil des données sur le terrain
● Analyse des données qualitatives et quantitatives (ex. performance de conduite, etc.)
● Interprétation des résultats en lien avec la littérature scientifique
● Valorisation des résultats à l'écrit et à l'oral (ex. rédaction d'articles scientifiques, participation à des conférences, etc.)
● Participation aux réunions du suivi du projet 5S

Mots-Clés : Ergonomie Cognitive, industrie 4.0, IHM, Acceptabilité, Numérique

Compétences

Le candidat devra :
- Etre titulaire d'un Doctorat en psychologie, ergonomie cognitive ou sciences cognitives
• Avoir une expérience dans des études du comportement humain
• Maîtriser le français et l'anglais, à l'oral et à l'écrit
• Maîtriser le recueil et le traitement statistique de données qualitatives et quantitatives
• Avoir des connaissances approfondies des méthodes clinique (exploratoire & descriptive) et expérimentale
• Présenter des qualités rédactionnelles et relationnelles
• Démontrer une capacité à travailler en équipe, être force de proposition, montrer de l'autonomie et de l'adaptabilité
• Une connaissance du champ du monde de l'industrie serait un plus

Contexte de travail

Le projet s'appuie sur un consortium scientifique pluridisciplinaire composé de deux laboratoires toulousains dont les champs d'expertise sont complémentaires : l'Institut de Recherche en Informatique de Toulouse1 (UMR 5505) et le laboratoire CLLE2 (Cognition, Langues, Langage, Ergonomie, UMR 5263) et trois centres spécialisés sur la déficience visuelle (IJA3, ASEI-Cival Lestrade4, CTRDV5). Il s'appuie également sur le laboratoire de recherche appliquée « Cherchons pour Voir »6, commun à l'IJA et à l'IRIT.

Contraintes et risques

Des déplacements seront a réalisés au sein de l'entreprise partenaire située à Toulouse.

Informations complémentaires

- Plus d'infos sur le Laboratoire CLLE sur : http://clle.univ-tlse2.fr/


- Personnes à contacter pour toute information sur le poste : celine.lemercier@univ-tlse2.fr; Philippe.Truillet@irit.fr; cyril.briand@laas.fr

On en parle sur Twitter !