En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5257-NICCLA-001 - Ingénieur d'étude H/F CDD (12 mois) : Elaboration et frittage de céramiques électrolytes

Ingénieur d'étude H/F CDD (12 mois) : Elaboration et frittage de céramiques électrolytes


Date Limite Candidature : lundi 6 décembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5257-NICCLA-001
Lieu de travail : BAGNOLS SUR CEZE
Date de publication : lundi 15 novembre 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 10 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 1650 et 2000 € nets mensuels environ selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Les réacteurs à neutrons rapides et à caloporteur sodium (SFR) constituent le principal projet de quatrième génération développé par la France dans le cadre du programme international GENIV. Dans ces réacteurs, la vitesse de corrosion des aciers de structure dépend de leur composition, mais également de la teneur en oxygène dissous dans le sodium. Il est donc impératif de contrôler et de de mesurer l'activité a(O) en ligne. Dans ce but, des sondes électrochimiques utilisant la thorine yttriée (Th1-xYxO2-x/2) en tant que matériau électrolyte ont été développées par le Laboratoire de Modélisation de la Contamination, chimie des Caloporteurs et du Tritium du CEA Cadarache, en collaboration avec le Laboratoire des Interfaces de Matériaux en Evolution de l'ICSM. Ces travaux ont tout d'abord permis de définir un protocole de synthèse des poudres, puis de mettre en évidence les conditions expérimentales conduisant à l'élaboration de céramiques denses à microstructure contrôlée. Enfin, leurs propriétés électriques ainsi que leur résistance à la corrosion par le sodium liquide ont été évaluées.
Dans la continuité de ces travaux, de nouvelles études visent à transposer le savoir-faire acquis sur la thorine yttrié au système (Hf,MIII)O2-x/2, le dopant trivalent pouvant être de l'yttrium ou du gadolinium. Si des conditions expérimentales menant à la co-précipitation d'un mélange constitué de Hf4+ et de Y3+ ou Gd3+ par des ions hydroxydes ont pu être établies, une optimisation du protocole de synthèse demeure nécessaire afin d'améliorer la pureté des échantillons synthétisés, ainsi que leur réactivité.
En outre, le frittage des matériaux préparés sera étudié, en particulier au moyen de mesures dilatométriques, de manière à conduire à la préparation d'échantillons denses. A l'issue du traitement thermique de frittage, la densité des échantillons et leur microstructure sera également évaluée, afin de mettre en évidence l'effet de plusieurs paramètres, tels que la composition chimique des poudres, la température et la durée du traitement thermique de frittage. Il sera alors possible d'établir la carte de frittage des matériaux.

Activités

Taches principales :
- synthèse et caractérisation de poudres céramiques
- étude du frittage par le biais de suivis dilatométriques
- caractérisation microstructurale des monolithes céramiques
- rédaction de rapports à destination des partenaires du projet

Taches secondaires :
- participation au fonctionnement du laboratoire (suivi des stocks produits chimiques et petit matériel)
- participation à la maintenance et à la formation aux utilisateurs du dilatomètre

Compétences

Le/la candidat(e) recherché(e) devra être titulaire d'un master ou d'un diplôme d'ingénieur en radiochimie ou chimie des matériaux. Au cours de son travail, il sera amené à maîtriser de nombreuses techniques relevant de la chimie des matériaux, et de la caractérisation des solides, notamment diffraction des rayons X, analyses thermiques, dilatométrie, et microscopie.

Contexte de travail

Le/la candidat(e) retenu(e) effectuera ses travaux au sein du Laboratoire des Interfaces de Matériaux en Evolution de l'Institut de Chimie Séparative de Marcoule (ICSM/LIME).
L'ICSM est une Unité Mixte de Recherche (UMR 5257) entre le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA), le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), l'Université de Montpellier (UM) et l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier (ENSCM). Créé en janvier 2007, l'ICSM est composé de 8 équipes de recherche. L'ICSM est implanté aux portes du site de Marcoule, dans le Gard Rhodanien.

Contraintes et risques

Les travaux seront majoritairement effectués dans un laboratoire classé en zone surveillée du point de vue radiologique. A ce titre, le/la candidat(e) retenu(e) devra suivre une formation aux risques (PR1) et sera suivi(e) du point de vue dosimétrique.

On en parle sur Twitter !