En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5256-SONGIL-002 - Post-doc - Études des mécanismes de réaction - dégradation de polluants dans l’eau : Analyse IR et Raman in-situ (H/F)

Post-doc - Études des mécanismes de réaction - dégradation de polluants dans l’eau : Analyse IR et Raman in-situ (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : mardi 3 septembre 2024 00:00:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Post-doc - Études des mécanismes de réaction - dégradation de polluants dans l’eau : Analyse IR et Raman in-situ (H/F)
Référence : UMR5256-SONGIL-002
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : mercredi 5 juin 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2025
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : A partir de 2934 euros brut mensuel selon le niveau d'expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Chimie des matériaux, nanomatériaux et procédés

Missions

L’objectif du projet est ainsi d’étudier le mécanisme d’élimination des MP par des procédés type Fenton intégrant une phase hétérogène. La relation structure/réactivité sera étudié en explorant divers types des catalyseurs à base de métaux de transition. L’efficacité du procédé AOP et la formation in-situ des produits de dégradation seront évaluées par spectroscopie infrarouge et Raman. Néanmoins, l’obtention d’une image représentative du mécanisme d’élimination, dans des conditions proches du procédé réel, est un enjeu technique et scientifique de taille. Ainsi, le(a) jeune chercheur/euse post-doctorant(e) sera en charge du développement et de la mise au point d’outils analytiques performants, y compris les cellules réactionnelles adaptées pour l’étude in-situ.

Activités

1. Synthèse de matériaux catalytiques.
2. Évaluation des propriétés physicochimiques des matériaux synthétisés.
3. Optimisation du montage et du fonctionnement des cellules de réaction IR et Raman.
4. Évaluation de l’efficacité du procédé AOP et identification in-situ des produits de dégradation dans différentes conditions d’opération.
5. Caractérisation ex-situ des MP avant et après dégradation (MEB, SEC, XPS, RMN, etc.).
6. Mise en corrélation des résultats obtenus par les différentes techniques et établissement du mécanisme réactionnel.

Compétences

Le(a) jeune candidat(e), avec un niveau d’expérience de moins de 2 ans, devra avoir de solides compétences en catalyse et en physico-chimie. La connaissance de différentes techniques d’analyse in-situ et de caractérisation des matériaux seront appréciées.

Contexte de travail

HInstitution d'accueil : Institut de Recherches sur la Catalyse et l’Environnement de Lyon (IRCELYON), 2 avenue Albert Einstein, F-69626, Villeurbanne Cedex, France.
Allocation post-doctorale : Le contrat postdoctoral a été obtenu sur l’appel à candidatures/chercheuses en post-maternité 2024 – Fondation de la Maison de la Chimie.



Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Informations complémentaires

Ce que nous vous proposons :
Un environnement de travail stimulant aux contacts des personnels de la recherche.
Un restaurant d’entreprise sur le site qui permet de déjeuner à un prix intéressant.
Un remboursement partiel des titres de transport (75 %) + forfait mobilité durable.
Un site accessible en transport en commun + parking privé
44 jours de congés/RTT par an
Participation financière au frais de mutuelle.