En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5253-SARCAV-017 - Post-doc (16 mois) préparation et caractérisation d'anodes pour l'électrolyse de l'eau à membrane échangeuse de protons (H/F)

Post-doc (16 mois) préparation et caractérisation d'anodes pour l'électrolyse de l'eau à membrane échangeuse de protons (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 5 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5253-SARCAV-017
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mercredi 14 septembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 16 mois
Date d'embauche prévue : 28 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2833€ et 4003€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'électrolyse de l'eau est potentiellement l'un des procédés de production d'hydrogène les plus respectueux de l'environnement. Cependant, le déploiement à grande échelle des électrolyseurs à membrane échangeuse de protons sera ralenti dans un avenir proche par des ressources limitées en iridium (IrO2 est le catalyseur conventionnel utilisé à l'anode pour l'oxydation de l'eau en oxygène). L'objectif de ce projet est de diminuer la quantité d'Ir nécessaire à la réaction de production d'oxygène, en améliorant l'activité massique des anodes. Une telle évolution participera au développement de l'électrolyse de l'eau basse température à un coût acceptable sans baisse de rendement, pour la production massive d'hydrogène. Pour atteindre cet objectif, la mission du chercheur post-doctoral sera la synthèse de catalyseurs de l'oxydation de l'eau et leur dépôt sur un support de conductivité électronique et stabilité électrochimique élevées, présentant une morphologie appropriée : le dioxyde d'étain dopé.

Activités

- élaboration de supports de catalyseur de composition et de morphologie appropriées (par exemple par électrofilage);
- développement de procédés optimisés pour le dépôt de dioxyde d'iridium sur ces supports;
- formulation d'une encre appropriée;
- fabrication d'assemblages membrane-électrodes optimisés (catalyseurs développés en combinaison avec membranes perfluorosulfonées acides - PFSA) et leur test en cellule d'électrolyse

Compétences

Le candidat doit être très motivé et autonome, et posséder de solides connaissances en science des matériaux / chimie inorganique. La connaissance de l'électrochimie et de la technologie des piles à combustible/électrolyse de l'eau sera un atout fondamental. La connaissance du français ou de l'anglais sera essentielle.

Contexte de travail

L'Institut Charles Gerhardt de Montpellier (ICGM) UMR 5253 est un des quatre Instituts du Pôle Chimie Balard. Le Département Chimie des Matériaux, Nanostructures, Matériaux pour l'Énergie regroupe environ 70 personnels chercheurs et enseignants-chercheurs, doctorants, post-doc et CDD qui développent leurs activités de recherche sur les thèmes des matériaux et leurs mécanismes d'action pour l'énergie en mettant en œuvre des compétences dans la chimie et la physico-chimie des matériaux et interfaces, la chimie du solide et des matériaux. L'activité de la personne recrutée s'exercera au sein du groupe "Conversion de l'Énergie", en relation avec les activités du groupe sur les matériaux de cœur de pile à combustible et d'électrolyseur, et dans le cadre du projet ANR PEPR Hydrogène Décarboné Mathylde.

On en parle sur Twitter !