En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5250-JERFOR-001 - Post-doctorant en Chimie Physique pour le développement de trianguléniums comme colorants organiques robustes pour la production de carburants solaires (H/F)

Post-doctorant en Chimie Physique pour le développement de trianguléniums comme colorants organiques robustes pour la production de carburants solaires (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 15 décembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5250-JERFOR-001
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : mercredi 24 novembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 23 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Salaire brut mensuel entre 2663 et 3783 € selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Ces travaux de recherche postdoctorale visent à étudier des trianguléniums en tant que classe originale de colorants organiques robustes destinés à surpasser les performances des photosensibilisateurs à base de métal rare pour la réduction catalytique photo-induite des protons (production d'H2) et du CO2 en utilisant la lumière visible. Couplés à un donneur d'électron sacrificiel et à un catalyseur moléculaire, ces colorants donneront accès à des systèmes photocatalytiques efficaces et stables composés uniquement d'éléments abondants. Ce projet aura un impact direct sur le développement de photosystèmes artificiels encore limités par l'utilisation de photosensibilisateurs à base de métal rare.

Activités

Le(la) candidat(e) sera en charge de l'étude des propriétés rédox (par électrochimie moléculaire), photophysiques (par spectroscopies d'absorption et d'émission stationnaires et résolues dans le temps) et photocatalytiques (irradiation lumineuse en présence d'un catalyseur et d'un donneur d'électron et suivie par chromatographie en phase gaz couplée à la spectrométrie de masse) de ces nouveaux colorants. Ces études seront menées au Département de Chimie Moléculaire (DCM) de l'Université Grenoble Alpes. La synthèse multi-étapes de ces nouveaux colorants trianguléniums ainsi que leurs caractérisations (RMN, spectrométrie de masse, structure X,…) seront réalisées par un autre post-doctorant au laboratoire ITODYS à l'Université de Paris.

Compétences

Le(la) candidat(e) doit être un(e) chimiste expérimenté(e) en photocatalyse. Une expérience en électrochimie moléculaire ou en photochimie peut être un atout (mais pas obligatoire). Le(la) candidat(e) sera rigoureux(se), créatif(ve), fortement motivé(e) et travailleur(se). Il(elle) devra être capable de travailler en équipe mais aussi de façon indépendante avec un minimum de supervision. Le(la) candidat(e) parlera couramment français ou anglais. Veuillez fournir un curriculum vitae, une lettre de motivation et les coordonnées d'au moins deux personnes de référence.

Contexte de travail

Ce travail de recherche est financé par l'Agence National de la Recherche (ANR) sous l'acronyme TATADyes et il sera réalisé dans le cadre d'une collaboration entre le Département de Chimie Moléculaire (UMR 5250) à l'Université Grenoble Alpes au sein de l'équipe Chimie Inorganique Rédox (CIRE, Dr Jérôme Fortage) et le laboratoire ITODYS (UMR 7086) à l'Université de Paris au sein de l'équipe Transduction Moléculaire et Supramoléculaire (TMS, Dr Philippe Lainé). Ce projet s'appuie sur les travaux récents de ces deux équipes avec un colorant triazatriangulénium pour la production de H2 dans l'eau sous lumière visible, qui mettent en évidence pour la première fois le grand potentiel de cette famille de colorants organiques dans les réactions de transfert d'électrons photo-induites pour la conduite de processus catalytiques (ACS catal. 2018, 8, 3792-3802).

Le Département de Chimie Moléculaire (DCM) est une unité mixte CNRS/Université Grenoble Alpes (UMR 5250) mobilisant près de 80 permanents chercheurs/enseignants-chercheurs/ITA/IATOSS et autant de doctorants, post-doctorants et masters, autour de deux axes de recherche interactifs que sont la chimie pour la santé et la chimie pour les nanosciences. Par ailleurs, le DCM est structuré en 5 équipes de recherche portant chacune une thématique scientifique, avec notamment l'équipe Chimie Inorganique Rédox (CIRE) qui possède de fortes compétences en électrochimie moléculaire et photochimie rédox. Etant la plus grosse équipe du DCM avec 27 permanents, l'équipe CIRE est subdivisée en 4 sous-groupes, dont le groupe « Photosynthèse Artificielle et vecteur d'énergie » (PhotoArt) qui présente une forte expertise dans le domaine de la photo- et électrocatalyse dédiée à la réduction du CO2 et des protons en H2, et plus largement à la dissociation de l'eau en O2 et H2, ainsi que dans la caractérisation électrochimique et photophysique de processus catalytiques photo- et électro-induits. Le groupe PhotoArt possède tous les instruments en électrochimie et photophysique nécessaires à la réalisation de ces travaux. Le(la) canditat(e) retenu(e) travaillera au sein du groupe PhotoArt sous la responsabilité du Dr. Jérôme Fortage (CRCN CNRS).

Contraintes et risques

Le(la) candidat(e) devra manipuler des solutions aqueuses ou organiques contenant des produits chimiques de faible toxicité. Il/elle devra utiliser régulièrement des lasers de classe 4 dans le cadre des études photophysiques et des lampes d'irradiation puissantes de type Xe (intensité lumineuse de l'ordre de 100 mW/cm²) dans le cadre de la photocatalyse.

On en parle sur Twitter !