En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5247-JEAHER-001 - Chercheur(se) en chimie sur l'inhibition d'une peptidase de Plasmodium pour combattre le paludisme (H/F)

Chercheur(se) en chimie sur l'inhibition d'une peptidase de Plasmodium pour combattre le paludisme (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5247-JEAHER-001
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : vendredi 29 novembre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 24 février 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2617 et 3017 €/mois, salaire brut
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans ce poste de niveau post-doctoral, le/la candidat(e) sera responsable de la conception et de la synthèse chimique de composés possédant un intérêt potential pour le traitement du paludisme. Il/Elle interagira avec des collaborateurs de différentes disciplines impliquées dans la caractérisation biologique et structurale des composés synthétisés.
Les études biologiques et structurales seront réalisées à l'Institut Pasteur de Paris.

Activités

Developpement d'inhibiteurs d'une peptidase de Plasmodium,incluant :
- Conception
- Synthèse chimique d'amino acides spéciaux
- Synthèse chimique de composés pseudo-peptidique
- Purification
- Caractérisation (RMN, HPLC, LC-MS,...)

Compétences

- Compétences et connaissances générales d'un chimiste organicien possédant un doctorat.
- Si nécessaire, le/la candidat(e) sera formé(e) à des méthodologies chimiques spécifiques comme la synthèse sur support solide.
- Si nécessaire, il/elle sera formé(e) à la purification des composés par HPLC.

Contexte de travail

Créé en 2007 par le Prof. Jean Martinez, l'Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM), actuellement dirigé par le Prof. Pascal Dumy, est un institut de recherche de renommée internationale et l'un des quatre instituts fondateurs du Pôle Chimie Balard de Montpellier.
Les activités de recherche de l'IBMM se situent à l'interface entre la chimie et la biologie, elles se concentrent sur les biomolécules essentielles telles que les peptides et protéines, les lipides, les nucléosides et nucléotides, les glycosides,..., et concernent leur conception, synthèse et pharmacologie. Ces biomolécules sont utilisées comme molécules de base en pharmacology pour étudier les mécanismes physiologiques-pathologiques auxquels elles sont associées. Elles sont aussi les précurseurs essentiels des futurs médicaments (traitement de pathologies humaines dans les domaines infectieux, cardiovasculaire, des maladies dégénératives, du cancer,...
Les forces de l'IBMM reposent sur la diversité des compétences et la complémentarité des différentes équipes de l'institut, dans la reconnaissance internationale, dans les nombreuses collaborations académiques et industrielles, et dans ses actions de valorisation technologique, d'innovation et de transfert.
L'IBMM est aussi un centre attractif pour les futurs jeunes chercheurs grâce aux multiples opportunités de formation qu'il offre sur la base de son expertise et de son savoir-faire en termes de conception, d'analyse et de découverte des futurs médicaments.
A l'IBMM, l'équipe de l'encadrant ("Amino acides, Peptides, Hétérocycles"), située à la faculté de pharmacie, possède une expertise reconnue au niveau international dans la synthèse sur support solide de peptides et pseudo-peptides, caractérisée par une gamme étendue d'applications (thérapeutique, vectorisation, matériels).

Contraintes et risques

Règles de sécurité habituelles pour la pratique de la chimie organique (port de la blouse, de lunettes de protection, travail sous hotte).
Une formation aux règles spécifiques du laboratoire sera donnée (en particulier, gestion des déchets chimiques).

Informations complémentaires

Pour candidate, merci d'envoyer un CV complet, un résumé de la thèse, les notes de Master 2, et une lettre de motivation accompagnée d'au moins deux références.

On en parle sur Twitter !