En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5247-ANTMAR-002 - Post-doctorat en synthèse organique et chimie des nanoparticules (H/F)

Post-doctorat en synthèse organique et chimie des nanoparticules (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 8 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5247-ANTMAR-002
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mercredi 18 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 8 février 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2833
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

En collaboration avec nos partenaires biologistes, nous développons de nouvelles approches thérapeutiques dans le cadre de la lutte comme la chimiorésistance dans les cancers. Dans ce contexte, nous recrutons un (une) chimiste organicien pour prendre en charge la conception et la synthèse de nanostructures hybrides organiques-inorganiques. Ainsi, le cœur du projet concernera la synthèse de ligands organiques d'oncoprotéines (à mettre en place ou à reproduire). Un second aspect crucial du projet concernera la chimie des nanoparticules (principalement de silice) et leur fonctionnalisation par les molécules organiques préalablement préparées. L'implication du post-doctorant dans les réunions transdisciplinaires avec nos partenaires biologistes, l'interprétation des données et leur valorisation (présentation, publication ou brevet) seront également souhaitées.

Activités

Rechercher, concevoir et développer les techniques de synthèse chimique adaptées aux finalités de la problématique étudiée.
Participer à l'élaboration et à la conduite du projet
Choisir les techniques de synthèse adaptées ; mise au point des procédures et modes opératoires.
Effectuer la caractérisation courante des produits préparés
Valider les données et interpréter les résultats
Valoriser les résultats : rédaction de comptes-rendus, rapports et publications
Veille scientifique sur le sujet étudié.
Se former et informer sur les risques liés aux techniques et aux produits

Compétences

Chimie organique (connaissance approfondie) et Chimie sol-gel (connaissance approfondie)
Méthodes de synthèse chimique (connaissance approfondie)
Techniques d'analyse chimique (connaissance générale)
Espèces chimiques (connaissance générale)
Risques professionnels et leur prévention

Contexte de travail

Les biomolécules sont des molécules organiques complexes (composées de carbone et d'hydrogène, mais également d'oxygène, d'azote, de soufre, etc...) naturelles que l'on trouve uniquement dans le monde vivant, puisque formées par l'organisme lui-même. Ce sont par exemple, des molécules comme l'ADN, l'ARN, les protéines, les sucres, les lipides...
l'Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM ou UMR5247 CNRS-Université Montpellier 1-Université Montpellier 2), dont le directeur est le Professeur Pascal Dumy, est un établissement de recherche de dimension internationale et l'un des 4 Instituts fondateurs du Pôle Chimie Balard de Montpellier.
Les activités de recherche sont centrées sur les biomolécules essentielles comme les lipides, les nucléosides, les nucléotides et acides nucléiques, les peptides et protéines, les glycosides, les biopolymères, les molécules prébiotiques et les molécules fluorées.
Les programmes de recherche menés autour des biomolécules concernent leur conception, leur synthèse et leur pharmacologie. Ces biomolécules et leurs familles de composés sont utilisées comme molécules de base en pharmacologie pour l'étude des mécanismes physiologiques et pathologiques qui leur sont associés, elles sont également les molécules essentielles précurseurs des futurs médicaments. Les activités de recherche de l'IBMM se situent à l'interface de la chimie et de la biologie, elles visent à étudier et à comprendre les mécanismes d'action des biomolécules et le traitement des pathologies humaines et animales (infectieuses, cardio-vasculaires, dégénératives, cancer...) avec des applications dans la médecine moléculaire de demain. Parallèlement, les applications des biomolécules couvrent de vastes domaines tels que la cosmétologie, l'agroalimentaire, l'industrie vétérinaire et l'agrochimie respectueuse de l'environnement et s'inscrivant dans un cadre de développement durable (chimie verte).
La personne recrutée conduira ses activités de recherche au sein du département des aminoacides, peptides et protéines: https://ibmmpeptide.com/

Contraintes et risques

Des produits chimiques seront manipulés dans les conditions qui répondent aux normes d'hygiène et de sécurité.

On en parle sur Twitter !