En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5245-ARNELG-001 - Ingénieur de recherche en traitement des données de télédétection (H/F)

Ingénieur de recherche en traitement des données de télédétection (H/F)


Date Limite Candidature : jeudi 5 novembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5245-ARNELG-001
Lieu de travail : CASTANET TOLOSAN,CASTANET TOLOSAN
Date de publication : jeudi 15 octobre 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 4 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2437 et 2616 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Nous recherchons un(e) ingénieur(e) de recherche ayant des connaissances en traitement de données de télédétection optique passive. Ce projet de recherche concerne l'exploitation d'images optiques passives pour caractériser la réponse de la végétation au sol d'un ancien site de traitement de minerais.
Les travaux à réaliser dans le cadre de ce projet concernent l'exploitation d'une image hyperspectrale aéroportée, couvrant le domaine réflectif à une résolution spatiale inférieure au mètre, afin de relier la réflectance spectrale aux traits biophysiques et biochimiques de la végétation impactés par la présence d'Eléments Traces Métalliques (ETM) dans le sol.
Au préalable, les traits de la végétation impactés seront identifiés et reliés à sa réponse spectrale. Pour cela, des mesures in-situ de signatures spectrales d'échantillons de différentes espèces seront corrélées à des mesures des ETM foliaires, des mesures pigmentaires des feuilles et des attributs du sol (ETM, pH, texture…).
La méthode mise en place à l'échelle de la plante ou de la placette in-situ sera ensuite déployée à l'échelle de l'image aéroportée.

Activités

Pendant sa mission, le/la candidat(e) devra :
• s'approprier la problématique contractuelle faisant l'objet du poste ;
• mener un état de l'art sur l'exploitation de données optiques passives pour la caractérisation de la végétation en développement dans un milieu contaminé par les ETM ;
• implémenter les algorithmes sélectionnés et évaluer les algorithmes les plus pertinents afin de proposer une chaîne de traitement;
• exploiter les mesures in-situ (spécification de la méthode, validation) ;
• valider la méthodologie proposée sur l'image hyperspectrale;
• rédiger un rapport technique et une publication dans une revue à comité de lecture.

Compétences

• Traitement du signal et des images (classification, régression, traitements statistiques…).
• Première expérience en développement d'algorithmes en langage Python souhaitée.
• Des connaissances en physiologie végétale et en physique de la mesure seraient appréciées.

Contexte de travail

Ces travaux seront menés dans le cadre d'un projet recherche en collaboration entre l'équipe Ecotoxicologie Intégrative (ECI) du Laboratoire d'Ecologie Fonctionnelle et Environnement (UMR CNRS 5245) et l'unité Propriétés Optiques des Scènes (POS) du Département d'Optique et Techniques Associées (DOTA) de l'ONERA.

On en parle sur Twitter !