En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5237-MARMOR-004 - Post-doctorant en stabilité du génome (H/F)

Post-doctorant en stabilité du génome (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5237-MARMOR-004
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mercredi 6 novembre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2643 et 3700 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le chercheur-e recruté-e utilisera des approches in vitro et in vivo pour étudier les mécanismes moléculaires de preservation de l'intégrité du génome. Le laboratoire a mis en evidence et est donc focalisé sur le contrôle que des signaux métaboliques, environnementales et nutritionnels peuvent avoir sur la mise en place de la detection des dommages à l'ADN et sa réparation. Dans ce cadre, le candidat-e recruté-e devra faire preuve des connaissances approfondies en Biologie Moléculaire, Génétique, Biochimie, Microscopie et / ou techniques de Biologie Cellulaire et les appliquer avec independence pour explorer ce nouveau lien.

Activités

Le laboratoire a récemment mis en évidence un phénomène par lequel, face à des dommages dans l'ADN, une régulation de la prise en charge de la signalisation et la reparation de ce dommage est exécutée par des lipides. La personne recrutée devra se servir des ses competences (lire plus bas) afin de characterizer les mécanismes moléculaires expliquant ce phénomène. De plus, cette personne devra évaluer les conséquences pour la cellule quand la mise en place de cette regulation est empêchée.

Compétences

- Qualification essentielle: PhD
- Publication(s) en tant que premier-e auteur-e dans des journaux de haut niveaux issues de chaque période précedente (thèse et/ou post-doc(s) précédent(s)...)
- Capacité de travailler en autonomie au même temps que de s'intégrer dans une équipe de recherche collaborative.
- connaissances approfondies en Biologie Moléculaire, Génétique, Biochimie, Microscopie et / ou techniques de Biologie Cellulaire.
- connaissances de la Biologie du noyau cellulaire (stabilité du génome de preference) et / ou en protéomique et / ou en métabolisme des lipides.
- expertise des cellules humaines en culture et / ou des levures Saccharomyces cerevisiae ou Schizosaccharomyces pombe comme modèle(s) d'étude.
- Excellent niveau d'anglais parlé, lu, écrit et compris.
- Capacité pour la redaction d'articles scientifiques
- Disponibilité, capacité, envie et motivation pour aller à des congrès scientifiques en représentant l'équipe et son propre travail.
- Attitude positive face au travail et bienveillante face aux collègues.

Contexte de travail

La personne recrutée exercera son travail dans l'équipe "Contrôle Cytoplasmique de la Stabilité du Génome". Cette équipe a été créée en janvier 2019. En considérant le recrutement post-doc publié dans cette offre, à la fin de l'année l'équipe sera composée par le responsable d'équipe, deux ingénieurs d'étude, le post-doc en un-e étudiant-e en Master. L'équipe fait partie du Centre de Recherche en Biologie Cellulaire de Montpellier (CRBM), un institut mondialement reconnu pour sa recherche active et multidisciplinaire en Biologie cellulaire et qui compte avec une excellente plateforme de microscopie. Le CRBM est placé dans un campus très actif scientifiquement, où la recherche fondamentale et clinique, et les collaborations interdisciplinaires sont à l'ordre du jour.

On en parle sur Twitter !