En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5235-MAINGU-003 - Chercheur·e post-doctorant·e en Immunologie H/F

Chercheur·e post-doctorant·e en Immunologie H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5235-MAINGU-003
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : lundi 9 mars 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 4 mai 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Salaire brut mensuel compris entre 2617 et 3729 euros selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Participer à la conception et prendre en main les expériences d'imagerie in vivo chez le zebrafish. Préparer les échantillons pour le single cell RNA-seq. Participer à l'analyse bio-informatique et prendre en main l'exploitation des données.

Activités

Le projet combinera des approches de génétique avec de la microscopie haute résolution et des études transcriptomiques, basées sur des techniques de biologie moléculaire et de séquençage chez le zebrafish. le.la candidat.e devra :
- participer à la conception du projet,
- développer des méthodologies,
- réaliser les expériences et analyser les données
- communiquer les résultats
- encadrer des étudiants
-participer à la rédaction des publications

Compétences

La personne recrutée devra maitriser le modèle zebrafish et/ou l'immunologie. Des connaissances en imagerie sont également souhaitées. La maitrise du système Crisp/cas9 serait un plus.

Par ailleurs la personne recrutée devra présenter d'excellentes aptitudes à s'organiser et à travailler en équipe et être capable de s'exprimer à l'écrit et à l'oral en anglais.

Contexte de travail

Les activités de recherche au sein de LPHI (https://lphi.umontpellier.fr/fr/)sont structurées autour de deux axes principaux, un axe Parasitologie, et un axe utilisant le zebrafish comme modèle principal pour l'études des interactions hôtes-pathogènes ; Le projet de la personne recrutée s'inscrit dans le deuxième axe.
Par sa transparence et par la richesse des outils génétiques disponibles, le zebrafish prend une ampleur croissante comme modèle pour comprendre la nature des interactions entre les pathogènes et leurs hôtes. Il offre la possibilité de comprendre, avec une résolution cellulaire, les mécanismes mis en œuvre au sein d'un organisme entier pour répondre à un signal de danger, qu'il s'agisse d'une infection ou d'une blessure.
LPHI a acquis une renommée mondiale dans le domaine en développant de nouvelles lignées transgéniques pour l'étude de ces phénomènes cellulaires et dans la mise en place de modèle infectieux chez le zebrafish.
L'équipe au sein de laquelle la personne recrutée s'intégrera, utilise la larve de zebrafish pour comprendre comment les phagocytes répondent aux signaux de l'environnement, se différencient et se défendent notamment face aux microorganismes. Dans ce contexte, nous étudions les neutrophiles et les macrophages, à l'échelle d'une cellule individuelle en temps réel.
Le projet proposé, financé par l'ANR, est plus particulièrement focalisé sur l'étude de la dynamique d'activation des macrophages en réponse aux blessures. La personne recrutée sera encadrée par Mai Nguyen-Chi au sein de l'équipe « Onset of immunity and inflammation ». Il·elle aura accès à l'animalerie zebrafish de l'Université de Montpellier et aux techniques de pointe en microscopie et en analyse génomiques grâce aux plateformes de Montpellier, MRI et MGX.

Contraintes et risques

Aucune contrainte ou risque particulier

On en parle sur Twitter !