En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5215-LAULOM-001 - Post-doctorant (H/F) : Contrôle du transport excitonique dans les dichalcogénures de métaux de transition 2D à partir de l'ingénierie de déformation.

Post-doctorant (H/F) : Contrôle du transport excitonique dans les dichalcogénures de métaux de transition 2D à partir de l'ingénierie de déformation.

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 25 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Post-doctorant (H/F) : Contrôle du transport excitonique dans les dichalcogénures de métaux de transition 2D à partir de l'ingénierie de déformation.
Référence : UMR5215-LAULOM-001
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : jeudi 4 juillet 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 15 septembre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2991 - 3417 € brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Matière condensée : structures et propriétés électroniques

Missions

Le stagiaire postdoctoral fera partie d'un projet visant à développer des moyens efficaces pour contrôler le flux excitonique et l'état de polarisation (propriétés de spin/vallée) dans les TMDs. En créant un gradient de déformation à l'aide de nano-structutres en silicium (réalisées au CEMES) sur lesquelles seront déposés différents types de monocouches de TMDs (au LPCNO), nous proposons de contrôler l'énergie des excitons en fonction de l'espace. Comme les excitons se déplacent vers la position spatiale où leur énergie est minimale, nous prévoyons de contrôler le transport de ces quasiparticules neutres dans des directions spécifiques sur de grandes distances. En outre, comme la déformation produit une anisotropie de déformation (anisotropie optique), le contrôle de la déformation nous donnera accès à l'état de polarisation de l'exciton pendant la propagation. Le projet étudiera les propriétés de transport des excitons en combinant la spectroscopie de photoluminescence (PL) dépendante de la polarisation et du temps (au LPCNO) et la PL améliorée par les pointes (au CEMES).

Activités

Le post-doctorant travaillera pendant 18 mois sur le projet, avec une forte contribution à la fabrication (exfoliation). Par conséquent, une expérience dans la fabrication d'hétérostructures 2D sera très appréciée. En outre, de solides connaissances en physique des semi-conducteurs et en optique sont requises.

Compétences

Exfolitation, spectroscopie optique, physique des semi-conducteurs, physique des matériaux 2D

Contexte de travail

La découverte de matériaux bidimensionnels (2D) (d'une épaisseur d'une monocouche atomique) a donné lieu à des propriétés physiques originales. Aujourd'hui, outre le graphène, plusieurs familles de matériaux 2D sont intensivement étudiées : les semi-conducteurs (SC) basés sur les dichalcogénures de métaux de transition (TMD), les supraconducteurs, les matériaux magnétiques 2D ... Dans ce contexte, le développement de nouveaux dispositifs spintroniques / vallée-troniques (c'est-à-dire utilisant le spin / vallée comme degré de liberté pour transporter l'information) basés sur des hétérostructures de semi-conducteurs 2D nécessite la capacité d'injecter et de transporter des porteurs polarisés en spin.


Contraintes et risques

Le travail réalisé dans deux laboratoires voisins situés à Toulouse, dans le sud de la France (LPCNO et CEMES).