En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5213-STETRI-006 - Post-doctorat H/F de 4 mois au laboratoire Plasma et Conversion d'Energie (Laplace), Université de Toulouse (France), pour le projet H2020 Plasma Jet Pack

Post-doctorat H/F de 4 mois au laboratoire Plasma et Conversion d'Energie (Laplace), Université de Toulouse (France), pour le projet H2020 Plasma Jet Pack

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5213-STETRI-006
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 9 mars 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 4 mois
Date d'embauche prévue : 13 avril 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2617 et 3017€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Programme de recherche: le candidat commencera par une étude bibliographique des approches analytiques existantes et des modèles trouvés dans la littérature concernant la compréhension du fonctionnement du propulseur à arc sous vide. Il proposera des modèles simples pour comprendre la présence d'ions à charges multiples et leur influence sur la poussée.

Activités

Le marché du «nouvel espace» vise à développer de nouveaux modèles économiques reposant sur de nouvelles applications (télécommunications, observation de la Terre....). Afin de développer ce modèle commercial, l'infrastructure dans l'espace doit être moins chère pour réaliser des bénéfices plus rapidement. La propulsion électrique est un élément stratégique pour l'Europe et doit être améliorée d'un point de vue technique et économique pour assurer le leadership européen. Le développement d'un concept innovant de propulsion satellitaire, en changeant de principe physique actuellement utilisé dans les propulseurs, est une clé pour réduire les coûts de propulsion.
La technologie de l'arc sous vide en tant que système propulsif peut concurrencer avantageusement les propulseurs à courant de Hall classiques et les moteurs ioniques à grilles. Cette technologie permet un haut niveau de performance tout en offrant l'avantage majeur de stocker le carburant sous forme de métal solide. En raison de cette caractéristique, le module de propulsion est plus simple et plus petit. Pour les petites plateformes satellites, la taille est un point clé pour l'adoption de cette technologie. Par conséquent, le projet Plasma Jet Pack, financé dans le cadre des appels à projets H2020, est basé à la fois sur l'utilisation d'un propulseur à plasma à arc sous vide et sur l'utilisation de systèmes innovants pour le déclencher et l'alimenter. Ces innovations permettent d'augmenter la capacité de carburant «effective» des satellites en érodant une plus grande quantité de propergol métallique solide contenu dans le module de propulsion, afin de fournir la durée de poussée jugée nécessaire aux opérations.

Compétences

Connaissance de la physique de l'arc sous vide.

Contexte de travail

Le laboratoire LAPLACE est une unité mixte de recherche relevant de trois établissements tutelles (CNRS, Université Paul Sabatier et Institut National Polytechnique de Toulouse) et comptant 160 permanents et plus de 150 doctorants et post-doctorants. Il est localisé sur deux sites, le campus de Rangueil et l'ENSEEIHT.
Les recherches menées au LAPLACE s'inscrivent dans le domaine de l'énergie électrique et des plasmas et couvrent un continuum d'activités qui englobe la production, le transport, la gestion, la conversion et l'usage de l'électricité. Les domaines d'application des recherches concernent les transports, l'aéronautique et le spatial, l'environnement et l'énergie, la biologie et la santé.

On en parle sur Twitter !