En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5191-MATQUI-001 - Post-doctorat H/F en analyse interactionnelle multimodale dans des situations de jeu coopératif médiées par ordinateurs

Post-doctorat H/F en analyse interactionnelle multimodale dans des situations de jeu coopératif médiées par ordinateurs

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5191-MATQUI-001
Lieu de travail : LYON 07
Date de publication : lundi 14 septembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2648 et 3768 euros bruts mensuels selon experience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Au centre du projet ASLAN BODEGA, la personne conduit et anime les recherches sur l'embodiment dans les interactions multimodales.

Activités

- Organiser le recueil des données veillant en particulier aux enjeux scientifiques et éthiques
- Elaborer une méthode d'analyse appropriée à la complexité du corpus et la multidisciplinarité des enjeux scientifiques.
- Participer aux travaux de transcription, d'annotation et d'analyse en collaboration avec les doctorants du projet
- Organiser des séminaires, ateliers, data-session au sein du groupe-projet
- Participer au travail de valorisation avec les membres du projet (publications, conférence, interventions)
- Participer à la rédaction de rapports de synthèse

Compétences

- doctorat en sciences du langage avec une spécialité en linguistique interactionnelle ou en analyse conversationnelle
- maîtrise des bonnes pratiques en matière de collecte de données d'interaction (acquisition, éthique, protection des données personnelles)
- transcription et annotations multimodales (prosodie, gestualité, expressions faciales) ; maîtrise du logiciel ELAN
- analyse de traces informatiques
- intérêt pour la modélisation
- intérêt pour les approches pluridisciplinaires (descriptive vs. expérimentale ; sciences du langage, ergonomie cognitive, psychologie cognitive, psychologie sociale)

Contexte de travail

Ce contrat est proposé dans le cadre du projet “Embodiment in collaborative serious games for soft skills training: impact study on engagement and alignment in gradual multimodal situations”. Il consiste à étudier les interactions dans une situation de jeu collaboratif, conçu par la société SKILDER pour l'évaluation et le développement les compétences socio-relationnelles (soft skills). Les données représentent d'une part des enregistrements vidéos d'interactions dites 'naturelles', c'est-à dire en situations réelles, et d'autre part des raw data (notamment des traces), enregistrés essentiellement sur les serveurs de SKILDER. Les interactions enregistrées varient selon les modalités par lesquelles les participant.e.s peuvent échanger dans le jeu (chat, voix seule, webcam) et l'aspect présentiel/distanciel.

Le projet implique trois partenaires : le laboratoire ICAR (UMR 5191), spécialisé dans l'analyse des interactions, le laboratoire LIRIS, équipe SICAL (UMR 5205), spécialisée dans l'interaction homme-machine (analyse de l'engagement, gamification, design d'affordances motivationnelles) et la start-up SKILDER. Les trois partenaires sont basés à Lyon. La personne sera hébergée au laboratoire ICAR (ENS de Lyon, site Descartes).

Contraintes et risques

La personne s'engage à travailler sur place, au laboratoire ICAR. Des déplacements sont à envisager sur Lyon entre les différents partenaires.
Aucun risque.

On en parle sur Twitter !