En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5175-AURBES-017 - H/F CDD Ornithologue pour la mise en œuvre d'une phase de test d'un protocole d'évaluation de la fiabilité des dispositifs de réduction des mortalités aviaires sur les parcs éoliens terrestres

H/F CDD Ornithologue pour la mise en œuvre d'une phase de test d'un protocole d'évaluation de la fiabilité des dispositifs de réduction des mortalités aviaires sur les parcs éoliens terrestres


Date Limite Candidature : mardi 5 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5175-AURBES-017
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mardi 14 juin 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 5 juillet 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : A partir de 1967,03€ bruts mensuel
Niveau d'études souhaité : Bac+2
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le développement des parcs éoliens, comme toute infrastructure anthropique, a des impacts négatifs sur la biodiversité. Ces impacts sont de deux ordres : ils occasionnent une perte d'habitat pour un certain nombre d'espèces de par l'artificialisation de la zone mais aussi leur effet répulsif (voir par exemple Millon et al. 2018); ils occasionnent pour des espèces volantes (oiseaux, chauve-souris) des mortalités directes par collisions ou barotraumatisme (Drewitt and Langston 2006, Barclay et al. 2007). Ces collisions pouvant affecter, dans certaines zones, des espèces protégées et avec des statuts de conservation défavorables, les exploitants de parcs pour lesquels de telles collisions sont observées ou attendues, reçoivent en général des injonctions de l'Etat pour réduire ces mortalités. Ces réductions peuvent passer par l'arrêt des machines pendant des périodes à risques (Tomé et al 2017) mais aussi par l'installation de systèmes automatisés de détection des oiseaux à proximité des éoliennes couplés à des systèmes d'effarouchement ou de régulation de la vitesse des éoliennes. Ces dispositifs reposent sur diverses technologies et sont développées par différentes sociétés en France et à travers le monde.

La personne recrutée aura pour mission d'effectuer des sessions d'observations d'oiseaux sur des parcs éoliens équipés de ces dispositifs à l'aide d'un télémètre laser. Ce travail a pour objectif de tester la faisabilité d'un protocole de test des performances de ces dispositifs. Il consistera en des sessions de 5 jours consécutifs d'observation sur des parcs au cours desquels les trajectoires d'oiseaux passant dans l'environnement des éoliennes seront relevées par l'ornithologue recrutée.

Activités

Ce poste s'intègre dans le projet MAPE (Mortalité Aviaire sur les Parcs Eoliens) développé à travers une collaboration entre des exploitants de parcs, des ONG environnementales, l'Etat (DREAL Occitanie et Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire), l'OFB, la région Occitanie, l'ADEME et le labex CEMEB et animé par la Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier. Il s'intègre dans le workpackage 4 du projet, workpackage dont l'objectif est de rédiger un protocole d'évaluation de l'efficacité et de la performance des dispositifs de détection des oiseaux. Le protocole est entendu ici au sens large, cela inclus une définition précise des questions auxquelles la collecte de données veut répondre, les variables d'intérêts relevées sur le terrain, les procédures standardisées à mettre en œuvre avec les efforts requis, les paramètres de performance et d'efficacité à estimer, les méthodes statistiques à mobiliser pour estimer ces paramètres ainsi qu'un format de données à bancariser. Un premier travail est en cours pour rédiger ce protocole dans un cadre partagé entre les différentes parties-prenantes afin qu'il soit le fruit d'un consensus assurant son utilisation par la suite.
Le poste proposé ici vise à mettre en œuvre une phase de test de ce protocole en conditions réelles sur un certain nombre de parcs pilotes dans des situations variées. Cette étape est essentielle pour détecter d'éventuelles sources de difficultés qui n'auraient pas été anticipées mais aussi d'appréhender l'ensemble du processus allant de la collecte d'informations sur les parcs à l'analyse des données en passant par la contractualisation avec des prestataires pour la réalisation du terrain, etc. Il vise aussi à accompagner les différents acteurs qui seront impliqués dans la mise en œuvre de ce protocole ultérieurement dans la prise en main du protocole.
Les missions de l'ornithologue seront de réaliser les relevés de terrain à l'aide d'un télémètre laser et d'assister la personne en charge du pilotage de l'ensemble des tests dans l'organisation des missions organiser de terrain (préparation du matériel, réservations d'hôtels, etc) et dans la préparation des données pour les tests statistiques (exports des données du télémètre, saisie des données de terrain etc).

Compétences

Titulaire au minimum d'un BTS en environnement avec de fortes compétences en ornithologie et en conduite de protocoles sur le terrain. Forte rigueur et organisation. Motivation pour la recherche opérationnelle et partenariale avec des acteurs multiples.

Contexte de travail

Localisation : UMR5175 Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive – Montpellier ; au sein de l'équipe HAIR sous la direction d'Aurélien Besnard.

On en parle sur Twitter !