En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5126-EMIBAS-013 - Ingénieur d'études pour la cartographie par télédétection grande échelle (H/F)

Ingénieur d'études pour la cartographie par télédétection grande échelle (H/F)


Date Limite Candidature : mardi 5 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5126-EMIBAS-013
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mardi 14 juin 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2109.46 et 2226.89 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La télédétection par satellite est un domaine de recherche actif, avec des applications dans les sciences de l'environnement, de l'agriculture et du changement climatique. Plusieurs missions satellitaires ont été lancées au cours des dernières décennies, comme le programme européen Copernicus, et fournissent des données massives d'observation de la Terre en libre accès.
Parmi les différents produits issus de ces missions, la cartographie à grande échelle de l'occupation du sol est sûrement le plus opérationnel. De nos jours, une telle cartographie est utilisée pour une large gamme d'applications environnementales et revêt une importance primordiale dans le contexte du changement climatique. Plusieurs réalisations ouvertes et privées ont été annoncées récemment (par exemple, https://www.theia-land.fr/en/ceslist/land-cover-sec/ ou https://viewer.esa-worldcover.org/worldcover) mais cette Le sujet est toujours un important domaine actif de recherche et d'ingénierie. L'un des principaux problèmes limitants est la capacité à traiter efficacement la très grande quantité de données auxquelles les chercheurs et les ingénieurs sont confrontés.
Dans ce cadre, le logiciel open-source iota2 (source : https://framagit.org/iota2-project/iota2, documentation : https://docs.iota2.net/develop/) a été initié par le CESBIO-Lab comme chaîne de traitement générique pour traiter intégralement les séries temporelles satellitaires récentes, telles que SENTINEL-1 et SENTINEL-2 ou Landsat-8. Elle a permis de produire la première carte de l'occupation du sol sur le territoire français métropolitain (e.g., https://theia.cnes.fr/atdistrib/rocket/#/collections/OSO/21b3e29b-d6de-5d3b-9a45-6068b9cfe77a).
Pour étendre le développement du logiciel, en dehors du laboratoire du CESBIO, le projet PARCELLE a été mis en place pour favoriser l'applicabilité de iota2 à d'autres problèmes de cartographie à grande échelle.Trois thèmes principaux sont considérés dans le projet.
1. Une évaluation quantitative et qualitative des performances de iota2 pour différents types de paysages (par exemple, Afrique du Sud ou Amérique du Sud) et/ou différents types d'occupation du sol.
2. L'intégration méthodologique des algorithmes de pointe des partenaires du projet.
3. Promouvoir l'utilisation d'iota2 par le biais de formations et de réunions scientifiques.

Activités

La première mission de la recrue est de travailler sur le développement de nouvelles fonctionnalités pour iota2, comme des algorithmes de deep learning appliqués à grande échelle (super-résolution, classification, inversion…). Le candidat peut consulter le référentiel du projet pour plus de détails (https://framagit.org/iota2-project/iota2/-/issues).

La deuxième mission est liée à la formation des autres membres du projet et des utilisateurs institutionnels (ex. https://docs.iota2.net/formation/ et son référentiel https://gitlab.cesbio.omp.eu/fauvelm/formation- iota2). De plus, des temps seront consacrés à répondre aux questions des utilisateurs (principalement via l'interface des problèmes du dépôt gitlab).

La troisième mission de la recrue sera de coordonner les différents développements menés par les partenaires. Ainsi, d'autres problèmes peuvent survenir au cours du projet.

Compétences

Le candidat doit avoir une solide expérience en python (numpy, pandas, scikit learn, pytorch), en informatique scientifique, en linux et en système de contrôle de version distribué (git). Une expérience en documentation de logiciels (docstrings, sphinx) sera appréciée, ainsi que des connaissances en traitement d'images de télédétection, en géomatique, en systèmes d'information géographique et en bases de données.

Contexte de travail

Le poste est au CESBIO-Lab, à Toulouse pour 12 mois. Le travail à distance est autorisé après 6 mois de services, deux jours par semaine.
La recrue bénéficiera de la vie scientifique du laboratoire CESBIO (https://www.cesbio.cnrs.fr/), comme les séminaires Data Science (https://src.koda.cnrs.fr/activites-ia- cesbio/ds-cb/-/blob/master/README.md) et des séminaires de laboratoire internes (https://gitlab.cesbio.omp.eu/conferences/midipile).
Pour plus d'informations sur l'activité, le candidat peut consulter les ressources suivantes :
• Blog du laboratoire : https://labo.obs-mip.fr/multitemp/.
• Documentation générale sur les produits OSO : https://artificialisation.developpement-durable.gouv.fr/bases-donnees/oso-theia et https://www.theia-land.fr/product/carte-doccupation-des- sols-de-la-france-métropolitaine/.
• Publication scientifique sur les produits OSO : https://www.mdpi.com/2072-4292/9/1/95.

On en parle sur Twitter !