En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5107-SOPHEU0-041 - H/F: Ingénieur-e d'études en calcul scientifique

H/F: Ingénieur-e d'études en calcul scientifique


Date Limite Candidature : lundi 23 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5107-SOPHEU0-041
Lieu de travail : TALENCE
Date de publication : lundi 2 mai 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 109 et 2 226 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le service informatique du laboratoire a une mission de conception, de mise à disposition et d'exploitation des infrastructures informatiques réseau, serveur de stockage de données, stations de travail et serveurs de calculs. La mission principale consiste à développer et mettre en œuvre des méthodes et des outils de développement et d'optimisation pour le calcul intensif, d'environnement de codes, d'exploitation et de stockage des données de simulations ou d'expériences. Il s'agit également de mettre en place et de faire évoluer les moyens de calculs, leur architecture, d'administrer des machines dédiées et de contribuer au soutien des utilisateurs.

Activités

• Conseiller et accompagner la mise en œuvre des méthodes d'analyse mathématiques et de calcul intensif pour répondre à un besoin de recherche et exploiter les données issues d'expériences ou d'observation
• Conseiller les chercheurs sur le choix des logiciels et des méthodes mathématiques à employer en fonction du problème à traiter et de l'architecture des ressources de calcul utilisées
• Optimiser des codes de calcul pour de nouvelles architectures
• Gérer le cycle de vie des données en entrée et en sortie des calculs
• Assurer la documentation, la maintenance et la publication des méthodes et outils développés
• Participer à l'administration du système des calculateurs ou d'une grille de calcul
• Assister, assurer des formations et des transferts de connaissances et de compétences sur les logiciels scientifiques mis à disposition sur les stations de travail et serveur de calcul mutualisé
• Assurer une veille scientifique sur l'évolution des méthodes et des concepts pour le calcul intensif et/ou haute performance, l'algorithmique d'apprentissage.

• Installer des outils et des logiciels de calcul scientifique sur les moyens de calculs ; administrer, gérer et faire évoluer ces moyens de calcul (serveurs et stations)
• Participer au service en charge du support aux utilisateurs et plus particulièrement sur les moyens de calcul ; gérer, maintenir et assister sur les moyens informatiques individuels des équipes et des salles d'expérimentation
• Participer à l'administration des systèmes de calcul, de stockage et à leur surveillance
• Gérer et déployer de façon automatisée les serveurs et stations de travail pour les traitements et simulations 2D et 3D
• Assister les utilisateurs pour répondre aux besoins des équipes de recherche pour la réalisation de leurs projets informatiques en termes de choix matériels et logiciels, d'installation sur le réseau, de mises à jour et de suivi.
• Mettre en service et faire évoluer les environnements de programmation et d'exécution.

Compétences

Savoirs
• Mathématiques
• Bibliothèques mathématiques
• Algorithmique
• Outils de calcul scientifique
• Modélisation et simulation numérique
• Méthodes de modélisation et de développement
• Architectures techniques, outils, progiciels
• Langue anglaise : B1 à B2 (cadre européen commun de référence pour les langues)

Savoir-Faire
• Très bonne connaissance des techniques et environnement de virtualisation : Hyper-V, Proxmox, VmWare, Virtualbox ; très bonne connaissance des systèmes d'exploitation linux
• Très bonne connaissance des architectures de calculs parallèles et distribuées et leurs outils de développement pour la mise en oeuvre sur stations de travail multi-cœurs, serveurs multi-cœurs ou cluster et sur GPU
• Maîtrise de l'écriture de programmes dans les langages Java, Python, Fortran, MPI, OpenMP, C, shell script ; savoir programmer dans différents environnements informatiques
• Bonne connaissance des outils de compilation et d'environnement de développement tels que OpenMP, OpenMPI, CUDA sur GPU, Hadoop, et les compilateurs tels que : Gcc, Gfortran, Ifort
• Bonne connaissance des outils d'environnement de développement tels que : Eclipse, Kdevelop, Code:Blocks
• Bonne connaissance des outils de de configuration et de déploiement de type : Ansible, Docker, DevOps
• Connaissance des systèmes de fichiers parallèles tels que : GlusterFS, Lustre
• Savoir rédiger la documentation pour les utilisateurs et gérer un référentiel technique
• Savoir préparer et animer une session de formation et de présentation aux outils et aux codes
• Assurer une veille

Savoir-être
• Travail en équipe : sens de l'organisation, échanges, polyvalence
• Pédagogie et communication : savoir écouter, cerner les besoins, conseiller ou proposer des dispositifs avec pédagogie , communiquer, savoir rendre compte
• Sens de l'initiative
• Sens critique

Contexte de travail

Le CELIA est une UMR de 100 personnes comprenant 5 groupes de recherches dont 2 avec une forte activité en simulations numériques. Ces activités se concentrent autour des thématiques d'interactions laser/matière en champ fort, d'hydrodynamique et cinétique des plasmas UHI et HDE.

Une trentaine de personnes consacrent l'intégralité de leur recherche au développement de simulations numériques sur ces thématiques. Ils élaborent et utilisent des codes d'hydrodynamique-radiative 1D-2D et désormais 3D, PIC, Maxwell-fluide, Méthodes aux moments et Monte Carlo en physique des plasmas et des codes TDSE, TDDFT ou semi-classiques en champ laser intense qui se rapprochent de la chimie quantique par certains aspects. Certains calculs ou logiciels de traitement de données expérimentales font appels à des algorithmes d'apprentissage.

Ces développements s'opèrent sur des stations de travail ou des serveurs de calcul du CELIA. Une fois testées, de nombreuses simulations sont ensuite réalisées dans des méso-centres. Un code hydro-rad développé au CELIA dans le cadre d'une ZRR virtuelle tourne exclusivement sur des serveurs de calculs internes au CELIA. De nombreux codes HPC tournent sur le TGCC du CEA. Le CELIA est porteur de demande de temps de calculs sur de grands méso-centres (TGCC-CINES) à hauteur de plusieurs dizaines de millions d'heures CPU chaque année.

L'ingénieur d'études en calculs scientifiques haute performance travaillera au sein du service ressources informatiques (SRI) actuellement composé :
D'un IE CNRS administrateur systèmes et réseaux, responsable du SRI qui pilote les projets.
D'un AI gestionnaire d'infrastructures.

On en parle sur Twitter !