En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5089-RENPOI-009 - Post-doctorat en biologie cellulaire et mécanobiologie (H/F)

Post-doctorat en biologie cellulaire et mécanobiologie (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 26 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Post-doctorat en biologie cellulaire et mécanobiologie (H/F)
Référence : UMR5089-RENPOI-009
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : vendredi 5 juillet 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2991 et 3417€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Biologie cellulaire, développement, évolution-développement, reproduction

Missions

Le/la candidat(e) recruté(e) intégrera l'équipe « Architecture et dynamique des phagocytes » à l'IPBS. Il/elle développera un projet de recherche visant à comprendre le fonctionnement mécanique de la phagocytose. Cette étude sera réalisée sous la direction de Renaud Poincloux.

Activités

Le/la postdoctorant(e) aura en charge le développement de son projet et adoptera une stratégie multidisciplinaire combinant des approches de biologie cellulaire, microfabrication, mesures de force, microscopie de super-résolution et cryo-tomographie électronique. Il/elle assurera la conception, la mise en œuvre et l'interprétation des expériences. Pour cela, il/elle travaillera de manière indépendante mais aussi avec d'autres membres de l'équipe et collaborateurs pour les besoins du projet. Il/elle participera à la diffusion et la valorisation des résultats et réalisera la veille bibliographique du domaine.

Compétences

Le/la candidat(e) retenu(e) devra être titulaire d'un Doctorat. Une expérience biologie cellulaire, biophysique et/ou imagerie est attendue. Nous recherchons un(e) candidat(e) autonome, rigoureux(se), dyamique, motivé(e) et persévérant(e). Le/la candidat(e) devra avoir publié des articles scientifiques, faire preuve de capacité d'organisation, de minutie, et d'un grand sens de l'éthique.

Contexte de travail

Le projet sera développé à l'IPBS qui est une Unité Mixte de Recherche du CNRS et de l'Université Paul Sabatier (Université de Toulouse). L'objectif premier de l'IPBS est l'identification, la caractérisation et l'exploitation de nouvelles cibles thérapeutiques dans les domaines du cancer, de l'infection et de l'inflammation. Le(a) postdoctorant(e) rejoindra l'équipe dirigée par Renaud Poincloux et Christel Vérollet qui étudie les interactions entre phagocytes et leur environnement, dans des contextes physiologiques comme pathologiques.

6 publications récentes de l’équipe :
Mascarau M et al. (2023) Productive HIV-1 infection of tissue macrophages by fusion with infected CD4+ T cells. J Cell Biol
Portes M et al. (2022) Nanoscale architecture and coordination of actin cores within the sealing zone of human osteoclasts. Elife
Jasnin M et al. (2022) Elasticity of dense actin networks produces nanonewton protrusive forces. Nat Commun
Dupont M et al. (2020) Tuberculosis-associated IFN-I induces Siglec-1 on tunneling nanotubes and favors HIV-1 spread in macrophages. Elife
Souriant S et al. (2019) Tuberculosis exacerbates HIV-1 infection through IL-10/STAT3-dependent tunneling nanotube formation in macrophages. Cell Rep
Raynaud-Messina B et al. (2018) The bone degradation machinery of osteoclasts: a novel HIV-1 target that contributes to bone loss. Proc Natl Acad Sci USA

Informations complémentaires

Les candidatures sont à rédiger en anglais et à déposer sur cette interface. Elles devront inclure un CV et une lettre de motivation résumant l'intérêt du candidat pour ce poste et son expérience antérieure, ainsi que les coordonnées de 2-3 scientifiques susceptibles de fournir une recommandation.
Contact : Dr Renaud Poincloux