En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5089-JERNIG-005 - H/F OFFRE DE POSTDOCTORAT: REPONSE IMMUNE INNEE AUX GLYCOLIPIDES MYCOBACTERIENS

H/F OFFRE DE POSTDOCTORAT: REPONSE IMMUNE INNEE AUX GLYCOLIPIDES MYCOBACTERIENS

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 24 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5089-JERNIG-005
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 3 mai 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2648 et 3054 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

La tuberculose est une des dix premières causes de mortalité dans le monde, et la première cause de mortalité due à un agent infectieux unique. Mycobacterium tuberculosis (Mtb), son agent étiologique, est un pathogène intracellulaire capable de perturber la fonction des cellules phagocytaires. Pour ce faire, il utilise différentes stratégies, dont la plupart impliquent des glycolipides de son enveloppe. Ces glycolipides, produits en abondance, possèdent des structures très diverses et sont de puissantes molécules immunomodulatrices.
Ainsi, un des objectifs de notre équipe est de décrypter le rôle et les relations structure/fonction des glycolipides de Mtb dans la modulation de la réponse immune innée. Nous avons contribué à démontrer avec d'autres équipes que les glycolipides sont reconnus par différents PRRs, tels que TLR2 et les lectines de type C DC-SIGN, Mincle, ou Dectine-2. Cependant, le mode de liaison des glycolipides, les conséquences fonctionnelles de cette interaction dans la cellule hôte, et le répertoire des PRRs impliqués ne sont pas totalement caractérisés.
La personne recrutée travaillera sur ces différents aspects. En particulier, elle aura pour projet d'identifier et de caractériser de nouvelles interactions glycolipide/PRR dans le contexte d'une infection par Mtb, de définir les voies de signalisation impliquées, et de déterminer leur rôle dans la réponse immune innée et dans la virulence des bacilles dans des macrophages et des souris infectées.

Activités

La personne recrutée aura pour projet d'identifier et de caractériser de nouvelles interactions glycolipide/PRR dans le contexte d'une infection par Mtb, de définir les voies de signalisation impliquées, et de déterminer leur rôle dans la réponse immune innée et dans la virulence des bacilles dans des macrophages et des souris infectées.

Compétences

- Les candidat(e)s devront posséder un doctorat en immunologie, biologie cellulaire, ou biologie moléculaire.
- Les candidat(e)s devront faire preuve d'une grande motivation, d'excellentes capacités de communication écrite et orale, d'autonomie, de persévérance
- Une expérience dans les domaines des lipides, des glycoconjugués, ou de l'immunité innée sera un plus.
- La personne recrutée devra jouer un rôle moteur dans une équipe comptant plusieurs doctorants et étudiants de master, et avoir la capacité de travailler dans une équipe multidisciplinaire.
- Les candidats devront avoir publié des articles scientifiques, faire preuve de capacité d'organisation, de minutie, et d'un grand sens de l'éthique.

Contexte de travail

L'IPBS constitue un excellent environnement scientifique pour développer ce projet et possède un équipement de pointe adapté, notamment des laboratoires de sécurité biologique de niveaux 2 et 3, et des équipements d'imagerie, de cytométrie en flux ou de protéomique.

Contraintes et risques

La personne recrutée sera amenée travailler en laboratoire de sécurité biologique de niveau 3.

On en parle sur Twitter !