En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5044-CHRABR-006 - Ingénieur.e de Recherche - Ergonome H/F

Ingénieur.e de Recherche - Ergonome H/F


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5044-CHRABR-006
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mardi 8 septembre 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 10 mois
Date d'embauche prévue : 26 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2616 à 2807€ bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 5 à 10 années

Missions

Il s'agit d'une recherche-intervention dont l'objectif est d'accompagner le changement au sein d'un établissement de soin toulousain. L'établissement fait face à une situation socio-économique difficile qui met en péril son avenir et affecte les conditions de travail des professionnels qui travaillent en son sein. La recherche-intervention vise à accompagner le changement sur la base :
- de la réalisation d'un état des lieux partagé de la situation actuelle (mise en discussion des perceptions et vécus du travail) ;
- d'une démarche participative visant à définir des plans d'action et initier la mise en place d'actions prioritaires.
La recherche-intervention est une pratique de la recherche qui vise à produire des connaissances utiles pour la discipline scientifique et pour les acteurs de terrain. Elle devra s'appuyer sur des analyses approfondies et étayées par les connaissances scientifiques.
Le.la candidat.e s'engage à publier les données issues de la recherche.

Activités

Une première phase concerne l'immersion au sein de l'établissement et l'enquête auprès de l'ensemble du personnel. Elle comprend les tâches suivantes :
- Réaliser une revue de littérature concernant les conditions de travail en milieu hospitalier, l'organisation et les politiques de santé, les méthodologies d'enquête, les méthodologies participatives, etc.
- Étudier différents documents internes à l'établissement en vue d'analyser le contexte économique et social et les conditions de travail
- Réaliser des observations et entretiens au sein des différents services visant à comprendre le travail réalisé, les ressources à disposition, les difficultés rencontrées, etc.
- Élaborer et mettre en œuvre une enquête par questionnaire. Le choix du type d'enquête sera effectué sur la base des premiers résultats et de la littérature en vue de définir un outil adapté au contexte, et validé avec les différentes parties prenantes de l'établissement.

Une seconde phase comprend la co-construction de plans d'action. Elle se fondera en grande partie sur la mise en débat des résultats de l'enquête, afin d'aboutir à un diagnostic partagé et de définir des actions d'amélioration qui tiennent compte de l'interdépendance des métiers. Les modalités de mise en débat pourront être variées, elles seront définies en situation selon les premiers résultats de la recherche, et en accord avec les agents.
Les actions d'amélioration issues de ces deux premières phases seront validées et priorisées par les différentes parties prenantes en vue de définir un plan d'action qui convienne à tous.

Une troisième phase concerne la pérennisation du changement. La pérennisation sera travaillée dès le démarrage de la recherche-intervention, l'objectif étant que l'établissement poursuive sur une dynamique d'amélioration au-delà de la recherche-intervention, tant sur le plan des actions qui seront définies au cours du projet, que des pratiques quotidiennes de management et de travail. La mise en œuvre d'actions d'amélioration par des acteurs internes, en collaboration avec les chercheurs puis de manière autonome, constitue un des facteurs de pérennisation. D'autres leviers potentiels pourront être définis au cours même de la recherche, comme la formation d'encadrants ou de référents.

Le.la candidat.e coordonnera l'élaboration des études, effectuera les analyse de données, participera à la rédaction d'articles et de rapports scientifiques.

Compétences

- Master 2 en ergonomie
- Maîtrise de l'analyse du travail et de l'activité, et de l'intervention en ergonomie
- Bonnes connaissances de l'organisation des entreprises et des relations sociales ; une expérience professionnelle antérieure sera grandement appréciée
- Une expérience d'études et/ou recherches au sein d'établissements de soin sera très appréciée.
- Capacités de rédaction et de synthèse
- Capacités relationnelles : capacité d'échanger et de négocier avec différents niveaux d'interlocuteurs, animation de réunions, de groupes de travail
- Autonomie dans le travail ; capacités d'adaptation au changement de contexte

Contexte de travail

Le Centre d'Etude et de Recherche Travail Organisation Pouvoir (CERTOP)est une unité mixte de recherche du CNRS, de l'Université Toulouse – Jean Jaurès et de l'Université Toulouse III – Paul Sabatier localisé à la Maison de la Recherche de l'Université Jean Jaurès de Toulouse (5, allée Antonio Machado
F-31058 Toulouse Cedex 9). Il compte une soixantaine de personnels permanents (chercheur.e.s, enseignant.e.s-chercheur.e.s, personnels de soutien à la recherche) et plus d'une quarantaine de doctorant.e.s, relevant de plusieurs disciplines des Sciences Humaines et Sociales (sociologie, information-communication, économie, ergonomie).
Le.la candidat.e sera intégrée à l'équipe Intelligence du Travail (INTRA) : https://certop.cnrs.fr/presentation-axe-intra/
S'agissant d'une recherche-intervention, le.la candidat.e sera principalement au sein de l'établissement de soin pour conduire les analyses et organiser des groupes de travail et/ou d'échange. Il.elle aura accès à un bureau partagé au besoin au sein du CERTOP, et sera amené.e à présenter son travail au sein des séminaires de l'équipe INTRA.
Il.elle sera encadrée par un.e chercheur.e du laboratoire.

Contraintes et risques

Néant

On en parle sur Twitter !