En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5004-CECABA-056 - Ingénieur d'études en biologie moléculaire (H/F)

Ingénieur d'études en biologie moléculaire (H/F)


Date Limite Candidature : vendredi 19 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Ingénieur d'études en biologie moléculaire (H/F)
Référence : UMR5004-CECABA-056
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : vendredi 29 mars 2024
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : A partir de 2 305€ bruts mensuels, ajustable selon l'expérience (selon barème en vigueur)
Niveau d'études souhaité : Niveau 7 - (Bac+5 et plus)
Expérience souhaitée : Indifférent
BAP : Sciences du vivant, de la terre et de l'environnement
Emploi type : Ingénieur-e en expérimentation et production végétales

Missions

Caractérisation génétique, biologie moléculaire et phénotypage racinaire chez le lupin blanc (Biologie moléculaire/ Phénotypage végétal racinaire /Transgénèse). Un poste de CDD d'Ingénieur d'Etudes est disponible à compter de Septembre 2024 dans l’équipe Plasticité (Responsable: Benjamin PERET) dans le cadre d'un financement ANR pour une durée de 6 mois renouvelable.

Activités

Le candidat ou la candidate retenu(e) devra participer à la caractérisation des mutants identifiés dans l’équipe et la description fonctionnelle des gènes associés. Un crible génétique a permis l’identification du gène CCR1, régulateur négatif de la formation des racines protéoïdes du lupin blanc (article en cours de finalisation) et d’autres gènes sont en cours de caractérisation et clonage (mutants ccr1, ncr1 et 2). Les techniques utilisées feront appel à des approches d’expression (qPCR), de phénotypage racinaire sur plantes formant des racines protéoïdes ou nodulées, plantes greffées et transformation hairy root et des clonages moléculaires (production de plasmides). L’utilisation de la plateforme PhénoROOT (en cours de finalisation) pour le phénotypage des architectures racinaires est également prévue. La caractérisation de mutants (allèles ou nouveaux mutants) issus d’une population de TILLING est également en cours. Des fonctions transversales seront également nécessaires (suivi stocks labo, nettoyage…). Le candidat ou la candidate travaillera en binôme avec un CDD Assistant Ingénieur déjà en poste.

Compétences

Nous recherchons un candidat ou candidate motivé(e), autonome et capable de s’intégrer dans une équipe de recherche. Une expérience en phénotypage racinaire, biologie moléculaire végétale et éventuellement culture de Légumineuses sera un atout clé pour ce poste. La rémunération sera établie selon les grilles Ingénieur d'Etudes du CNRS en fonction de l'ancienneté. Un diplôme niveau Master 2 ou équivalent sera exigé.

Contexte de travail

Equipe « Développement et Plasticité du Système Racinaire », UMR IPSiM, Institut des Sciences des plantes de Montpellier, Campus INRAE/SupAgro, Montpellier.
L'équipe cherche à comprendre les mécanismes fondamentaux gouvernant le développement des racines ainsi que son contrôle par l'environnement immédiat. Le modèle végétal choisi par l'équipe est le lupin blanc car il forme des racines protéoïdes, structures spectaculaires d'un point de vue développemental. L'équipe a séquencé le génome et pangenome du lupin blanc, mis en place des installations de culture en hydroponie, développé le robot de phénotypage racinaire PhénoROOT et identifié des gènes contrôlant le développement des racines protéoïdes (2 gènes identifiés, 2 en cours). Ce poste s'inscrit dans la thématique visant à finaliser la caractérisation du gène CCR1 et l'identification de ncr1 et 2.
Responsable: Benjamin PERET (http://www.plasticity.fr).