En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5004-CECABA-036 - Ingénieur d'étude en biologie moléculaire végétale (H/F)

Ingénieur d'étude en biologie moléculaire végétale (H/F)


Date Limite Candidature : mercredi 2 février 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5004-CECABA-036
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mercredi 12 janvier 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2130€ et 2170€ brut
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Ce travail s'inscrit dans le cadre du programme ANR Parasol (2021-2025) qui vise à identifier et caractériser les acteurs moléculaires clés ciblant la régulation des systèmes de transport membranaires impliqués dans le contrôle de l'acidité des fruits en relation avec le changement climatique. Chez la vigne, l'acidité du raisin est un critère déterminant la qualité de la baie à la vendange et donc du vin. L'équipe travaille essentiellement sur les mécanismes d'échange H+/K+ au niveau de la membrane plasmique et du tonoplaste des cellules.

Activités

L'objectif du CDD IE sera de caractériser de nouveaux gènes qui sont impliqués dans le contrôle et la régulation des systèmes de transport au potassium (K+). Ces gènes ont été identifiés via une stratégie de biologie des systèmes avec construction des réseaux de gènes et leur fonction devra être validée in planta (vigne et Arabidopsis). De plus la caractérisation fonctionnelle de ces gènes sera finement analysée via des techniques faisant appel à la biologie moléculaire, à l'imagerie et l'électrophysiologie.

Compétences

Le ou la candidat(e) doit être titulaire d'un Master 2 et avoir au moins 1 an d'expérience en laboratoire.
Le ou la candidat(e) doit avoir été formé(e) et être autonome lors des expérimentations classiques de biologie moléculaire incluant : PCR, extraction ADN/ARN, RT-PCR, clonage et sous clonage, Q-PCR.
Il/elle doit posséder de bonnes connaissances en physiologie végétale, avoir la capacité de s'initier à de nouvelles techniques et apte à travailler en équipe.

Contexte de travail

Le/la CDD recruté(e) sera basé(e) au laboratoire de Biochimie et Physiologie Moléculaire des Plantes (BPMP, environ 130 personnes), et intègrera l'équipe KaliPHruit dirigé par Isabelle Gaillard. Le laboratoire et l'équipe d'accueil possèdent une reconnaissance internationale dans le domaine de la dynamique des flux qui contrôlent le statut hydro-minéral des plantes et les fonctions de transport associées, en relation avec les réponses aux contraintes abiotiques de l'environnement ( Monder et al, 2021, Int. J. Mol. Sci. 22(19):10398 https://doi.org/10.3390/ijms221910398, Villette et al., 2020, Front. Plant Sci. 11:123 https://doi.org/10.3389/fpls.2020.00123, Villette et al., 2019, J. Exp. Bot. 70(21):6181 https://doi.org/10.1093/jxb/erz341, Nieves-Cordones et al., 2019, New Phytol. 222(1):286 https://doi.org/10.1111/nph.15604)

Contraintes et risques

Pas de risques spécifiques

Informations complémentaires

6 mois renouvelable
Une expérience solide en biologie moléculaire (PCR, Q-PCR, clonages, extraction ARN …), une connaissance des mécanismes de transport à la membrane ainsi que de bonnes notions de biophysique seraient appréciées.

On en parle sur Twitter !