En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5004-CECABA-016 - Post-doc en biologie végétale (H/F)

Post-doc en biologie végétale (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5004-CECABA-016
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : lundi 2 mars 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 mai 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : environ 2643€ brut
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La mission du post-doc va s'intégrer dans un projet ANR « MYCOTRANS » qui cible la caractérisation des systèmes du transport qui sont induits dans les conditions de la symbiose. Le travail du post-doc est principalement prévu dans le cadre du Workpackage 2 qui cible le développement et l'utilisation des outils CRISPR/Cas pour le champignon ectomycorhizien ainsi que dans le cadre du Workpackage 1 pour les analyses de l'expression d'un transporteur candidat.

Activités

- Travail au laboratoire : principalement, les étapes en biologie moléculaire sont à réaliser en autonomie et en interaction avec le consortium du projet.
- Participation à l'encadrement et à la rédaction : Interaction avec un étudiant en thèse est souhaité.

Compétences

Les candidats doivent :
• avoir des connaissances approfondies en biologie moléculaire, et en biologie végétale et/ou en microbiologie
• maîtriser les techniques et méthodes en biologie moléculaire (clonage, PCR, qPCR, CRISPR/Cas, analyse d'expression, préparation ARN, …) ; idéalement avec une expérience en microscopie ainsi que en méthodes de cultures de champignon et plantes et en analyses de levures…
• maîtriser les logiciels et outils en informatique et en bio-informatique (informatique de base, outils informatiques en biologie moléculaire, analyse de séquences, analyse de l'expression,…)
• maitriser l'anglais (écrit & oral), le français est un avantage
• savoir conduire le pilotage d'un sous-projet (tâches du projet)
• savoir conduire les expériences en autonomie
• avoir des capacités à analyser et communiquer
• maîtriser la rédaction des rapports avec un sens de synthèse et esprit critique
• participer à la rédaction des articles
• avoir un goût prononcé pour le travail en équipe et en interaction avec un étudiant en thèse ainsi qu'avec le consortium du projet
• avoir des capacités managériales pour le travail au labo
• respecter des règles et procédures
• avoir la curiosité et des capacités à apprendre et à développer ses compétences

Contexte de travail

Post-doc CNRS au laboratoire BPMP, UMR5004, équipe KalipHruit (Isabelle Gaillard), dans le cadre d'un projet ANR « MYCOTRANS » (porteur Sabine Zimmermann) avec un autre partenaire à Montpellier (Eco&Sol ; Claude Plassard) et un partenaire en Belgique (Joske Ryutinx, Brussels ; Jan Colpaert, Hasselt).

Contraintes et risques

Des déplacements au laboratoire du Partenaire 2 (Montpellier) du projet sont à prévoir.
Les déplacements de courte durée à l'étranger (partenaire 3 en Belgique) sont possibles.

Informations complémentaires

Fin des candidatures au 31/03/2020

On en parle sur Twitter !