En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5001-VALLAN0-079 - Ingénieur en traitement d'image satellites (H/F)

Ingénieur en traitement d'image satellites (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 24 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5001-VALLAN0-079
Lieu de travail : ST MARTIN D HERES
Date de publication : lundi 22 août 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 11 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 548 €
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Développer un algorithme de reconstruction haute résolution de la fonte de surface au Groenland et en Antarctique avec le satellite SMOS. Ce projet se déroule dans le contexte des projets CNES SMOS Terres Émergées et SMOS Haute Résolution.

Activités

- Étude de l'état des connaissances dans le domaine de la glaciologie polaire, la télédétection spatiale et les approches méthodologiques pour la reconstruction haute-résolution des images satellite.
- Développement d'un algorithme de reconstruction haute résolution spatiale pour améliorer la résolution de SMOS (60 km → 10 km) en exploitant la forte redondance des observations dans les zones polaires. Cet algorithme agira soit directement au niveau des températures de brillance mesurée par le satellite, et la fonte sera détectée a posteriori, soit après détection de la fonte. Diverses approches pourront être envisagées après étude de la littérature.
- Participation et suivi aux projets European Space Agency de l'équipe dans le domaine de la télédétection micro-onde dans les régions polaires. L'objectif est de pouvoir diversifier les compétences et continuer au sein de l'équipe au-delà du projet spécifique actuel.
- Participation à la rédaction d'articles scientifiques.

Compétences

- Expertise en télédétection spatiale et/ou en traitement d'images.
- Compétences informatique pour la réalisation d'un algorithme efficace pour du traitement massif.
- Connaissance du milieu polaire est une plus-value.
- Connaissance en modélisation du transfert radiatif est une plus-value.
- Compétence linguistique Anglais, niveau C1 minimum (cadre européen de référence pour les langues - CECRL) et Français si possible.
- Bonne capacités de communication (orale, rédactionnelle).
- Autonomie.
- Capacité d'adaptation.

Contexte de travail

L'Institut des Géosciences de l'Environnement (IGE) est un laboratoire public de recherche sous les tutelles du CNRS, l'IRD, l'Université Grenoble Alpes (UGA) et Grenoble-INP qui travaille sur les changements climatiques et l'anthropisation de notre planète dans les régions polaires, de montagne et la zone intertropicale, régions particulièrement sensibles et aux enjeux sociétaux majeurs.
Il rassemble environ 260 personnes dont 160 membres permanents (chercheurs.es, enseignant.es-chercheurs.es, ingénieur.es et technicien.nes) et environ 100 personnels en contrat à durée déterminée (doctorant.es, chercheurs.es et IT). Le laboratoire accueille également chaque année plusieurs dizaines de stagiaires et visiteur.ses scientifiques. Le laboratoire est installé sur deux sites du campus universitaire de Grenoble (bâtiments Glaciologie et OSUG-B - Maison Climat Planète).
L'IGE constitue l'un des principaux laboratoires de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Grenoble (OSUG), une structure fédérative de l'INSU.
La personne recrutée effectuera sa mission au sein de l'équipe C2H de l'IGE et sera placé.e sous la responsabilité de Ghislain Picard.

Contraintes et risques

- Des séjours au CESBIO à Toulouse sont à envisager pour acquérir la compétence du traitement SMOS.
- La recherche se fera indifféremment en français ou anglais, néanmoins il est attendu que le candidat non-francophone s'efforce d'apprendre les bases du français afin de faciliter la communication et son intégration dans le laboratoire.

On en parle sur Twitter !