En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR3589-SIMMUN-003 - Ingénieur(e) de recherche (H/F) - Prévision atmosphérique sans couture

Ingénieur(e) de recherche (H/F) - Prévision atmosphérique sans couture


Date Limite Candidature : lundi 25 janvier 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR3589-SIMMUN-003
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 4 janvier 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2438 et 2808 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Les sécheresses sont une préoccupation croissante pour les gestionnaires de l'eau, avec la perspective d'événements plus sévères et plus fréquents dus au changement climatique. Une façon d'atténuer les conséquences des pénuries d'eau est d'utiliser des systèmes de prévision afin d'anticiper au mieux ces événements. En France, le projet PREMHYCE (2012-2019) a développé une approche multi-modèle pour la prévision des étiages et a prouvé sa capacité à devenir un système opérationnel en ligne sur un petit nombre de sites. Dans la suite de PREMHYCE, le projet ANR CIPRHES vise à faire un pas en avant par rapport aux approches existantes, en construisant une chaîne intégrée pour la prévision des étiages basée sur une approche multi-modèle originale, en développant des prévisions météorologiques « sans coutures » (d'un jour à plusieurs mois), une modélisation hydrologique intégrée et des méthodes de quantification des incertitudes. La chaîne de prévision fera l'objet de "crash-tests" sur un large échantillon de bassins versants afin d'évaluer ses performances et sa robustesse. Son utilité pour améliorer la gestion de l'eau dans quelques secteurs socio-économiques stratégiques sera également évaluée.
Le/la candidat(e) retenu(e) contribuera au développement de prévisions atmosphériques “sans couture” couvrant les échéances de 1 jour à 6 mois. Ces jeux de données serviront à alimenter un multi-modèle hydrologique ayant pour objectif la prévision des débits d'étiage.

Activités

Le programme de travail comprend plusieurs phases :
• Production d'une première version de paramètres atmosphériques sans couture
Ces jeux de données (incluant précipitations, température, rayonnement, etc.) combineront les prévisions d'ensemble du CEPMMT (ENS) avec les prévisions saisonnières de Météo-France (MF System7). Pour cette première étape on utilisera une méthode très simple de concaténation des membres de prévision (combinaison aléatoire).
• Evaluation des performances des prévisions atmosphériques
Les forces et limites des prévisions seront évaluées de manière objective au travers du calcul de scores (biais, prévisibilité, fiabilité). Ces scores seront calculés pour identifier l'apport de différentes sources de données : ENS à 14 jours et à 46 jours, prévisions saisonnières de MF System 7 et de SEAS5 (le système de prévisions saisonnières du CEPMMT). On évaluera aussi les performances de méthodes de débiaisages mises en œuvre pour alimenter les modèles hydrologiques.
• Elaboration et évaluation des méthodes de concaténation
Durant cette étape, on mettra en œuvre des méthodes de concaténation plus sophistiquées, en utilisant par exemple les classifications météorologiques basées sur des indices tels que la NAO. Un travail préalable de bibliographie sera mené pour identifier les méthodes les plus adaptées aux besoins du projet. Les évaluations de ces méthodes s'appuieront sur les scores objectifs et les résultats obtenus au travers des simulations hydrologiques réalisées en aval.
• Production temps-réel
Une fois la méthodologie mise au point et validée, un système temps réel sera mis en place pour alimenter les modèles hydrologiques et fournir des prévisions à un groupe de gestionnaires partenaires du projet.

Compétences

- Diplôme d'ingénieur dans le domaine des sciences du climat et de l'eau
- Compétences en matière de développement informatique : langage R ou Python, traitement de données NetCDF, système Linux
- Capacité de communication écrite et orale
- Une expérience en statistique et/ou en modélisation atmosphérique ou hydrologique, ainsi qu'une expérience dans la publication d'articles scientifiques, seront appréciées.

Contexte de travail

Le/la candidat(e) travaillera au sein de l'équipe « Analyse et Veille Hydro-climatique » de la Direction de la Climatologie et des Services Climatiques de Météo-France à Toulouse. Il/elle aura des contacts et échanges réguliers avec les partenaires du projet au travers notamment des réunions de travail du projet CIPRHES.

Informations complémentaires

Financement sur ANR CIPRHES

On en parle sur Twitter !