En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR3589-CHRLAC-004 - Offre post-doctorat (H/F): Simulations à très fine échelle (LES) durant la campagne SOFOG3D et impact des hétérogénéités de surface

Offre post-doctorat (H/F): Simulations à très fine échelle (LES) durant la campagne SOFOG3D et impact des hétérogénéités de surface

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 5 mars 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR3589-CHRLAC-004
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : vendredi 12 février 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2648 à 3768 € bruts mensuel en fonction de l'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le/la candidat.e retenu réalisera des simulations à résolution spatiale métrique (LES, Large Eddy Simulation) avec le modèle Méso-NH couplé à SURFEX sur des cas bien documentés de la campagne brouillard SOFOG3D, qui s'est tenue sur le sud-ouest de la France durant l'hiver 2019-2020 et a donné lieu à 15 Périodes d'Observations Intensive (POI). Les paramétrisations physiques les plus avancées du modèle seront testées : microphysique, rayonnement, turbulence, modèle de végétation. Les simulations seront évaluées à partir des nombreuses observations innovantes de la campagne, comme les mesures par drone et par ballon captif, en plus des données du radar nuage, des radiomètre micro-ondes, des radiosondages et du réseau de mesure en surface. Il/elle évaluera ensuite l'impact des hétérogénéités de surface (végétation, orographie) sur le cycle de vie du brouillard. Il/elle utilisera pour cela le modèle Méso-NH-SURFEX comme un laboratoire numérique, en modifiant certaines caractéristiques de la végétation, et s'appuiera sur les bilans d'énergie en surface et de turbulence pour quantifier les contributions du mélange et des interactions avec la surface.

Activités

Liste des tâches à réaliser :
→ Réaliser des simulations Méso-NH sur les POI les mieux documentées, par descente d'échelle depuis les analyses du modèle opérationnel AROME, jusqu'à une résolution horizontale de la dizaine de mètres et une résolution verticale métrique, en utilisant une physique sophistiquée (schéma microphysique à 2 moments, schéma de rayonnement et de végétation avancés).
→ Valider les simulations à partir des observations multiples, en surface et en altitude.
→ Mener une étude de sensibilité sur certaines paramétrisations pour améliorer l'accord aux observations.
→ Etudier l'impact des hétérogénéités de surface sur la variabilité du cycle de vie du brouillard entre les sites de mesure, à partir des observations et des simulations, en utilisant les bilans d'énergie en surface et d'énergie cinétique turbulente.

Compétences

Compétences souhaitées :
→Bonnes connaissances en simulation atmosphérique à méso-échelle
→Bonnes connaissances en Linux, fortran, python et traitement de données
→ Aptitude à communiquer en anglais
→ Capacité de travail en équipe, autonomie et sens de l'initiative
La connaissance de Méso-NH et une expérience de validation des simulations à partir des observations seraient un avantage certain.

Contexte de travail

Le contrat post-doctoral s'insère dans le projet ANR SOFOG3D coordonné par Frédéric Burnet, et sera géré par le CNRS. Le travail se déroulera dans le Groupe de Météorologie de Moyenne Echelle (GMME) du CNRM, qui gère et contribue au développement du modèle Méso-NH et de ses paramétrisations physiques, en collaboration avec le Groupe de Météorologie Expérimentale et Instrumentale (GMEI) qui a piloté la campagne de brouillard SOFOG3D.

On en parle sur Twitter !