En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UAR3266-VIRLEF-040 - H/F jeune Chercheur(euse) en physique nucléaire

H/F jeune Chercheur(euse) en physique nucléaire

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 8 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UAR3266-VIRLEF-040
Lieu de travail : CAEN
Date de publication : vendredi 17 juin 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2690 € à 3821 Brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le/ la candidat(e) développera un programme de recherche basé sur la réalisation de mesures de décroissance bêta de grande précision permettant de tester le Modèle Standard de l'interaction faible. Le/La candidat(e) participera également à l'exploitation du spectromètre LISE du GANIL, en étroite collaboration avec les personnels en charge de son fonctionnement.

Activités

Activités Principales :

- Evaluation des noyaux radioactifs les plus pertinents dans l'optique de la réalisation d'expériences auprès des installations SPIRAL et/ou LISE du GANIL dans le but de tester le Modèle Standard de l'interaction faible,
- Analyse de données et publication/présentation des résultats d'une expérience réalisée antérieurement auprès de l'installation LISE,
- Conception d'une station d'identification basée sur un dérouleur de bande existant, dédiée aux mesures réalisables auprès du spectromètre LISE.

Activités secondaires :
- Participation à la préparation et à la réalisation d'expériences auprès du spectromètre LISE,
- Participation aux activités du laboratoire (communication scientifique auprès du grand public en particulier),
- Interaction avec les autres post-doctorants et les étudiants de thèse.

Compétences

Domaine de compétence : Physique nucléaire expérimentale

Savoir-faire :

- Maitrise de techniques de spectroscopie nucléaire : utilisation de détecteurs, de l'électronique associée ainsi que de systèmes d'acquisition et de traitement de données,
- Expérience en analyse de données et simulations informatiques,
- Des compétences en C++, Root et Geant4 constitueraient un plus.

Savoir-être :

- Travail en équipe
- Autonomie

Contexte de travail

Le « Grand Accélérateur d'Ions Lourds » est aujourd'hui l'un des quatre plus grands laboratoires de recherche au monde dédié à la recherche utilisant des faisceaux d'ions. Les champs de recherche portent sur des thèmes allant de la radiothérapie à la physique de l'atome et de son noyau, et de la matière condensée à l'astrophysique. Dans le domaine de la physique nucléaire, GANIL a permis de réaliser de nombreuses découvertes sur la structure des noyaux atomiques, et notamment sur les noyaux dits « exotiques » que l'on ne trouve pas à l'état naturel sur Terre.
Le GANIL (environ 280 personnes) est situé en France, dans la ville de Caen, en Basse-Normandie. Il est géré conjointement, au sein d'un Groupe d'Intérêt Economique (GIE) par le Commissariat à l'Energie Atomique (CEA/DRF) et par le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS/IN2P3). En tant que laboratoire hôte national, GANIL est au service de la communauté scientifique nationale, européenne et internationale.
Au sein de la division Physique (DPHY) composée de 50 personnes, le/la chercheur(euse) post-doctorant-e sera intégré-e dans l'équipe de recherche autour du spectromètre LISE. Ses activités de recherche seront menées en collaboration avec des équipes du CENBG et du LPC Caen, dans le cadre d'ISOL France. Le GANIL a pour ambition de jouer un rôle majeur dans le champ d'étude de l'interaction faible compte tenu du caractère unique des possibilités qu'offrent les installations LISE et SPIRAL en regard d'installations concurrentes. La thématique proposée constitue également un axe majeur des recherches qui seront menées dans le futur grâce aux installations S3 et DESIR de SPIRAL2.
Le/ la candidat(e) recruté(e) par le CNRS bénéficiera de certains avantages liés à la restauration sur site (participation de l'employeur au prix du repas), un nombre de jours de congé lié au statut dérogatoire du GIE GANIL de l'ordre de 53 jours (32 CA et 21 JRTT) et des avantages liés aux actions du comité d'actions sociales du GANIL. Le rythme hebdomadaire de travail est de 40h/semaine soit 8h25 – 17h10 avec 45 minutes de pause méridienne.

Le/la candidat(e) devra fournir les documents suivants :
- un CV, incluant une liste de ses publications, et détaillant sa contribution personnelle aux travaux,
- une lettre de candidature exposant ses motivations et incluant une brève description de ses centres d'intérêt scientifiques et projets de recherche (2-3 pages).

Contraintes et risques

Le poste est éligible à des contraintes particulières de travail liées à l'exposition aux rayonnements ionisants, le/la candidate devra être habilité(e) à travailler en zone surveillée et contrôlée dans le respect de la réglementation et des procédures applicables en matière de sécurité et de sûreté nucléaire, Le/La candidat(e) est susceptible d'avoir à travailler en dehors des heures réglementaires pour les besoins des expériences.
Informations supplémentaires
Le/la candidat(e) doit avoir effectué son doctorat dans un autre laboratoire que le GANIL.

On en parle sur Twitter !