En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UAR3130-CAMROT-026 - Ingénieur d'étude / Ingénieure d'étude spécialiste en entretiens sociologiques semi-directifs (H/F)

Ingénieur d'étude / Ingénieure d'étude spécialiste en entretiens sociologiques semi-directifs (H/F)


Date Limite Candidature : mardi 13 juin 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Intitulé de l'offre : Ingénieur d'étude / Ingénieure d'étude spécialiste en entretiens sociologiques semi-directifs (H/F)
Référence : UAR3130-CAMROT-026
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : BERLIN
Date de publication : mardi 23 mai 2023
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 5 mois
Date d'embauche prévue : 1 août 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 213,87 € et 2 897,94 € bruts mensuels, selon expérience + émoluments indexés
Niveau d'études souhaité : Niveau 6 - (Bac+3 ou 4)
Expérience souhaitée : Indifférent
BAP : Sciences Humaines et Sociales
Emploi type : Ingénieur-e d’études en production, traitement, analyse de données et enquêtes

Missions

Il s'agit de contribuer à l'étude de la dynamique des réseaux socio-sémantiques dans les espaces publics numériques, notamment les phénomènes de confinement que l'on désigne parfois par les termes de chambre d'écho, de bulle, de balkanisation ou de polarisation.

Activités

- Contribuer à la réalisation d'entretiens auprès d'utilisateurs de plateformes en ligne sélectionnés aléatoirement à partir de calculs de représentativité structurelle effectués par d'autres membres du projet.
- Aborder des utilisateurs consentants, choisis comme représentatifs des principaux clusters dans des graphes sociaux extraits de territoires de Twitter autour d'un sujet donné, et convenir de la passation d'entretiens
- Recueillir leur discours des participantes et participants concernant leurs motivations, leur perception de leur positionnement au sein de ces communautés
- Augmenter les entretiens à l'aide de cartes calculées par ailleurs au sein du projet.

Compétences

- Expérience dans la réalisation et l'analyse d'entretiens sociologiques semi-directifs.
- Maîtrise de l'anglais impérative, connaissances avancées en français et/ou en allemand souhaitée.

Contexte de travail

La personne sélectionnée rejoindra ainsi l'équipe de sciences sociales computationnelles de Camille Roth (http://cmb.huma-num.fr) au sein du Centre Marc Bloch à Berlin, Allemagne (UMIFRE 14, unité mixte internationale du CNRS et du Ministère français de l'Europe et des Affaires Étrangères). Ce travail a pour cadre le projet ERC Consolidator dénommé “SOCSEMICS” (“Socio-Semantic Bubbles of Internet Communities”). La langue de travail est indifféremment l'anglais, le français ou l'allemand. Une maîtrise de l'anglais est toutefois impérative, une bonne connaissance d'au moins une des deux langues parmi le français ou l'allemand est souhaitable.

Contraintes et risques

-

Informations complémentaires

Le projet SOCSEMICS vise à répondre à une série de questions fondamentales liées aux phénomènes de confinement dans les communautés en ligne, souvent dénotés par les termes de chambre d'écho, de bulle, de balkanisation ou de polarisation. Il s'agira notamment d'adopter un point de vue socio-sémantique, c'est-à-dire de considérer conjointement le confinement interactionnel et informationnel des utilisateurs, afin de répondre à des questions telles que: comment définir les "bulles" potentielles et les caractériser empiriquement, comment émergent-elles et quelles formes adoptent-elles, sur quels types de sujets et d'affirmations, quels acteurs mobilisent-elles, quelle est la nature des ponts qui peuvent les interconnecter et, à un plus haut niveau, quelle est leur méta-structure et quel type d'études quali-quantitatives peuvent résulter de ce nouveau type d'approche et quel rôle jouent les algorithmes dans ces processus ?