En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre INS1619-KILAUD-001 - Chargé(e) de projet européen eLTER (H/F)

Chargé(e) de projet européen eLTER (H/F)


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : INS1619-KILAUD-001
Lieu de travail : PARIS 16
Date de publication : vendredi 18 octobre 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 4 novembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2139 et 2720 euros bruts selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le/la chargé(e) de projet recruté(e) travaillera en lien étroit avec le chargé de mission eLTER et les directions scientifiques de l'INEE et de l'INSU dans le montage et le suivi de la participation française à l'infrastructure de recherche européenne eLTER dans le cadre de l'ESFRI.

Activités

Le/la chargé(e) de projet :
• assiste le chargé de mission français en charge du projet et de la mise en œuvre des orientations stratégiques et scientifiques
• assure le suivi de l'interface entre le CNRS et les autres partenaires français et européens du projet
• analyse et élabore les documents relatifs au statut juridique, à la gouvernance, au financement et à la politique des données applicables aux infrastructures européennes
• suit et met à jour les plannings et veille à la tenue des échéances et engagements
• prépare et organise les réunions en lien avec le projet
• contribue aux rapports d'activité et financiers d'eLTER
• participe à des actions de communication en relation avec le projet
• assure la mise à jour d'une plateforme de travail collaboratif
• contribue à la mise en œuvre et la lisibilité de l'offre française pour le projet européen

Compétences

• Connaissance des dispositifs institutionnels et financiers nationaux et européens
• Expérience dans le montage et le management de projets européens et/ou internationaux liés aux infrastructures
• Excellente maîtrise de l'anglais
• Très bonne capacité d'analyse, de synthèse et de rédaction
• Esprit d'initiative et sens du relationnel
• Savoir travailler individuellement et en équipe
• Capacités à écouter et à communiquer
• Maîtrise des outils bureautiques

Une connaissance des problématiques scientifiques portées par ces projets serait un plus.

Contexte de travail

L'Institut Écologie et Environnement (INEE) et l'Institut National des Sciences de l'Univers (INSU) sont deux des 10 instituts thématiques du CNRS. Ils exercent des missions nationales et internationales de coordination et d'animation scientifiques dans les domaines des sciences de l'évolution, de la biodiversité, de l'écologie et des interactions hommes-milieux pour l'INEE, de l'astronomie et astrophysique, océan et atmosphère, terre solide et surfaces et interfaces continentales pour l'INSU. A ce titre, ils sont impliqués dans des projets européens relatifs à la programmation scientifique et aux infrastructures de recherche et pilotent des actions de coopération internationale.

Dans ce contexte, le/la chargé(e) de projet, contribuera à la coordination du positionnement français de l'infrastructure de recherche eLTER dans le cadre de la feuille de route de l'European Strategy Forum on Research Infrastructures (ESFRI). Le projet européen d'infrastructure eLTER mobilise, du côté français, les infrastructures de recherche françaises des Zones Ateliers (eLTER-RZA) et de la Zone Critique (eLTER-OZCAR). Le projet européen d'infrastructure eLTER entre dans sa phase préparatoire de construction à laquelle succèdera en 2023 la phase de fonctionnement. La phase préparatoire 2019-2023 devra permettre la mise en place de l'ensemble des éléments de pilotage opérationnel scientifiques, financier et juridiques de l'infrastructure.

On en parle sur Twitter !