En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre FR636-ALERUB-029 - Ingénieur d'étude pour le développement d'une base de données SIG (H/F)

Ingénieur d'étude pour le développement d'une base de données SIG (H/F)


Date Limite Candidature : mardi 11 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : FR636-ALERUB-029
Lieu de travail : GUYANCOURT
Date de publication : mardi 20 avril 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : à partir de 2 153€ brut agent à 2 578€ brut agent selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'objectif de ce poste est d'une part de développer le catalogue des données observationnelles ESPRI-OBS de l'IPSL en lien avec la thématique cycle de l'eau et d'autre part de mettre en forme les données d'observation des projets de recherche en Sibérie sur le site de Syrdakh (Yakoutie).

Activités

La personne devra effectuer les tâches suivantes :
– Définir, développer et implémenter de nouvelles structures de données géoréférencées compatibles avec les structures existantes dans le groupe ESPRI.
– En suivant les concepts développés ci dessus, construire un jeu de données géoréférencé associé à un observatoire (en particulier une caractérisation du site, un modèle numérique de terrain, des études terrain, suivi de données, résultats de simulations numériques, qui peuvent s'appuyer sur des périodes et discrétisations en temps indépendantes) sous un format SIG classique qui permet de partager les données avec la communauté scientifique. .
– Interagir avec l'équipe scientifique impliquée sur le site d'études pour intégrer les données issues de plusieurs projets de recherche.
– Créer les métadonnées et la documentation pour la base de données impliquée et l'intégrer dans le catalogue ESPRI.
– Les services attendus dans un avenir proche sont : la visualisation SIG des données, la sélection et l'extraction de données avec des traitements simples, une interopérabilité avec les données satellites obtenues sur des maillages grandes échelles.

La personne devra interagir avec l'équipe ESPRI de l'IPSL et de façon plus spécifique pour les projets de recherches du LSCE et GEOPS
Le lieu de travail sera sur le campus de l'Ecole Polytechnique (Palaiseau, Essonne) mais il sera nécessaire de se déplacer entre les laboratoires IPSL impliqués sur le plateau de Saclay et plus largement dans la région parisienne.

Compétences

Le candidat devra posséder une ou plusieurs expériences en SIG et en Géosciences/Environnement
– Expérience dans les logiciels SIG et dans la construction de bases de données géoréférencées
– Mise en place de base de données
– Expérience au contact de la communauté de recherches sur le climat et de projets de recherche
– Langage Python ou R
– Expérience avec les systèmes Linux
– Pratique courante de l'anglais scientifique et technique
– Capacité de travailler en équipe et d'interagir avec les différents intervenants appartenant à différents laboratoires de l'IPSL

Contexte de travail

La fédération de laboratoires IPSL, à travers l'infrastructure de données Data Terra / ESPRI, possède une longue expérience et pratique dans la création et la maintenance de bases de données ambitieuses. Ces dernières sont associées au système Terre, en particulier des données satellitaires ou issues d'observatoires, et des données issues de simulations climatiques. Ce type de données est généralement fourni sur des grilles d'un maillage régulier. Néanmoins, l'émergence des études à petites échelles, en particulier dans le domaine de l'hydrologie, impose d'effectuer de nouveaux développements sur la structure des bases de données afin de prendre en compte des bases de données géoréférencées ou s'appuyant sur une information géographique (SIG - Systèmes d'Informations Géographiques).
L'ensemble des données issues du site expérimental de Syrdakh en Sibérie Orientale (Yakoutie), instrumenté depuis 2012 par les laboratoires GEOPS et LSCE, constitue une base de données test pour la mise en oeuvre d'une nouvelle structuration de bases de données géoréférencées.
Le système de stockage de données ESPRI-OBS de l'IPSL propose déjà un accès à des données observationnelles (climat, sol, télédétection) référencées par un DOI (Digital Object Identifiers). Pour la nouvelle base de données géoréférencées, on recherchera une synergie avec ces données et structures existantes.

On en parle sur Twitter !