En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre FR2039-PATMAR-002 - CDD Chercheur(se) pour le développement et la valorisation d'un nouveau capteur de flux thermique (H/F)

CDD Chercheur(se) pour le développement et la valorisation d'un nouveau capteur de flux thermique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 20 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : FR2039-PATMAR-002
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : vendredi 29 avril 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 1 juillet 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 663,79€ et 3 010,08 € brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Il est proposé de recruter un(e) chercheur(se) pour prendre en charge les améliorations à apporter sur l'instrument FAIRS et conduire des expériences menées sur des flammes en expansion sphérique afin d'étudier l'influence des pertes radiatives sur la vitesse de combustion pour différents combustibles.

La quantification en temps réel des pertes radiatives issues de milieux énergétiques réactionnels instationnaires est un enjeu d'importance, notamment pour mieux apprécier les effets de ces rayonnements sur le milieu dans lequel ils se produisent ainsi que sur les structures. Une collaboration entre l'ICARE, le GREMI et le CEMHTI a permis de développer un nouvel instrument (FAIRS : Fast Absolute Infra Red Sensor) capable de mesurer en temps réel et de manière absolue le flux radiatif de phénomènes transitoires avec des temps de réponse inférieurs à la microseconde. Cet instrument est basé sur le couplage d'un transducteur à base de tapis de nanotubes de carbones à un détecteur IR HgCdTe rapide par le biais d'un concentrateur optique, et s'appuyant sur une procédure de calibration simplifiée et unique. FAIRS a fait l'objet d'un brevet et est actuellement en cours d'exploitation à l'ICARE pour la mesure des pertes radiatives de flammes en expansion sphérique. Depuis le premier prototype, des améliorations ont été apportées et l'instrument a notamment gagné en encombrement. Toutefois, il reste encore des domaines d'amélioration possibles afin d'accroitre ses performances.

Activités

Le(La) chercheur(se) mènera en parallèle deux activités interdépendantes. Il(Elle) conduira des expérimentations à l'ICARE où l'instrument FAIRS est mis en œuvre. Dans le même temps, il(elle) se concentrera sur les améliorations techniques qui pourront être apportées, et en particulier à :
- L'optimisation du transducteur,
- L'étude du remplacement du détecteur actuel refroidi à l'azote liquide par un détecteur équivalent refroidi par un moteur Stirling, ceci en vue de rendre plus faciles les mesures sur le terrain
- L'optimisation du concentrateur optique

Compétences

Le (la) candidat(e) devra avoir des compétences dans les domaines suivants :
- Instrumentation scientifique
- Chimie – Physique de la combustion
- Métrologie optique
Des notions en conception mécanique seront appréciées.

Contexte de travail

Recruté par la Fédération de Recherche pour l'Innovation et la Transition énergétique (FITe), le chercheur sera affecté à l'Institut de Combustion, Aérothermique, Réactivité et Environnement (ICARE), un des 3 laboratoires de recherche de cette fédération CNRS.
ICARE est une unité propre de recherche du CNRS et est situé sur le campus du CNRS à Orléans La Source et dépend de la Direction Régionale Centre Limousin Poitou-Charentes.

On en parle sur Twitter !