En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Chef-fe de projet ou expert-e en Ingéniérie logicielle (LAPP) H/F


Date Limite Candidature : lundi 3 juin 2024

Informations générales

Ouverte aux titulaires et CDI CNRS & fonction publique
Intitulé de l'offre : Chef-fe de projet ou expert-e en Ingéniérie logicielle (LAPP) H/F
Référence : UMR5814-MOBINT-Z57015
Lieu de travail : ANNECY
Institut : IN2P3 - Institut national de physique nucléaire et de physique des particules
Date de publication : vendredi 3 mai 2024
Session : Campagne Printemps 2024
Groupe de Fonction : IRG2
BAP : Informatique, Statistiques et Calcul scientifique
Emploi type : Chef-fe de projet ou expert-e en Ingéniérie logicielle

Missions

L'ingénieur.e en ingénierie logicielle contribuera au développement de la prochaine version du logiciel de pilotage du cœur du détecteur ATLAS, le plus grand détecteur de particules jamais construit, situé sur l'accélérateur de particules Large Hadron Collider (LHC) du CERN à Genève.
Sa mission consistera à gérer les évolutions de la suite logicielle "Liquid Argon Calorimeter Online Software" (LArOnlineSoftware) écrite en C++. Ayant atteint une efficacité proche de 100% durant la dernière campagne d'acquisition de données, l'équipe, que l'ingénieur.e intégrera, se devra de maintenir ce niveau d'excellence, défi de taille en regard l'évolution permanente du matériel électronique et de l'environnement logiciel. Le travail se fera en étroite collaboration avec les membres de l'équipe projet ATLAS. La qualité du résultat sera déterminante pour assurer le bon fonctionnement au quotidien du logiciel pour les 20 prochaines années.

Activités

- Prendre en charge tout ou partie de l'activité de gestion d'un projet : estimer, planifier, animer, suivre l¿avancement
- Coconcevoir et étudier de nouvelles fonctionnalités dans le cadre du projet LArOnlineSoftware
- Implémenter les évolutions dans des modules logiciels robustes et pérennes pour orchestrer et piloter les nombreuses applications et matériels composant le cœur du système d'acquisition des données scientifiques d'ATLAS (fonctionnement 24h/24 7j/7)
- Rédiger et mettre à niveau les documentations techniques et fonctionnelles afférentes
- Participer à l'intégration, la mise en production et assurer la maintenance des nouveaux développements, y compris sur site
- Faire de la veille technologique du domaine métier
- Encadrer des étudiants en stage

Compétences

Savoirs

- Expertise démontrée du développement logiciel (architecture, implémentation, stratégies de tests, qualité de code et industrialisation)
- Maîtrise du langage C++ et l'environnement de scripting (Shell, Bash)
- Expérience des forges logicielles (idéalement GitLab/JIRA) et des technologies d'intégration continue et d'audit automatique
- Expérience de la gestion de projet en méthode Agile
- Connaissance approfondie des architectures distribuées, hétérogènes et résilientes
- Maitrise des techniques de présentation
- Langue anglaise : compréhension et expression écrite et orale niveau B2 (présenter le travail de l'équipe en anglais lors de conférences internationales, rédiger en anglais)
- Une expérience de la programmation en C et en Python est un plus
- Une expérience des chaines de développement logiciel OpenSource : la connaissance appliquée de gcc, CMake, POSIX et GNU/Linux serait un plus
- Compréhension des contraintes des systèmes temps réel et enfouis : la connaissance d'un système d'acquisition de données d'envergure serait un plus
- La connaissance de la méthodologie DevOps serait un plus

Savoir-Faire

- Présenter son travail en français mais aussi en anglais lors de réunions internationales
- Capacité rédactionnelle en français et anglais en particulier dans le cadre des projets de recherche


Savoirs-Être

- Capacité à appréhender la complexité de larges systèmes existants
- Goût du travail en équipe au sein d'une collaboration internationale de grande envergure
- Esprit ouvert, rationnel, pragmatique et méticuleux
- Caractère jovial, curieux et organisé
- Autonome, opiniâtre et dynamique

Contexte de travail

Le LAPP est une unité mixte de recherche (UMR 5814) du CNRS et de l'Université Savoie Mont-Blanc. Il est rattaché à l'Institut « Nucléaire et Particules » (IN2P3) du CNRS. Plus de 150 chercheurs, ingénieurs, techniciens et personnels administratifs y travaillent. Ses activités ont pour but l'étude de la physique des particules élémentaires et de leurs interactions fondamentales, ainsi que l'exploration de leurs liens avec les grandes structures de l'Univers. L'objectif scientifique est atteint à travers la construction, l'opération et l'analyse des données venant des expériences internationales de l'accélérateur de particules du CERN (ATLAS, LHCb), de faisceau neutrino (DUNE), d'astrophysique (CTA), de cosmologie (LSST) ou des ondes gravitationnelles (Virgo).
En fonctionnement depuis 2008, le détecteur ATLAS a permis la découverte du boson de Higgs dès 2012. Etant proche du CERN (50 kms), les personnels du LAPP ont des accès permanents au banc de validation du détecteur et aux discussions informelles préalables aux choix stratégiques de la collaboration.
Le logiciel LArOnlineSw orchestre le fonctionnement (configuration, contrôle et suivi en temps réel) de tout le matériel électronique sur-mesure composant le cœur du détecteur. Conçu au LAPP, il a été mis en route dès 2008, avec pour objectifs principaux la fiabilité, l'efficience, l'extensibilité et la robustesse.
Basé sur le campus d'Annecy-le-Vieux, la personne intégrera le service informatique (25 personnes) et sera placée sous la responsabilité hiérarchique du responsable du service. Elle intégrera l'équipe projet ATLAS du laboratoire (5 ingénieurs et 3 physiciens).
Ce poste ouvre droit à la perception de l'Indemnité de Référence des Informaticiens.
Des déplacements de courtes et moyennes durées sont à prévoir en France et à l'étranger. Une partie des activités sont télétravaillables et seront à définir avec le responsable de service, sous réserve de respecter la réglementation en vigueur au CNRS.