En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse prédiction de l'ambiance vibratoire par apprentissage automatique H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3251-BERPOD-003
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : jeudi 30 juillet 2020
Nom du responsable scientifique : Bérengère Podvin
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La connaissance de l'ambiance vibratoire, par exemple d'un avion, permet d'étudier la tenue aux vibrations des équipements embarqués dans tout le domaine et toutes les phases de vol. En phase de conception de l'avion, un environnement vibratoire est spécifié avec les équipementiers, et des gabarits, par exemple fréquentiels, sont définis. Néanmoins, le respect de ces spécifications ne peut être confirmé que pendant la campagne d'essais en vol, soit peu de temps avant la certification. Le risque de cette méthodologie est donc d'allonger cette phase critique si les spécifications ne sont pas respectées, ou de surdimensionner des installations. Disposer d'un outil fiable de prédiction afin de minimiser les risques de retard et de surcoûts est donc un enjeu important. Cette thèse participe de cet objectif et s'inscrit dans un effort méthodologique pour caractériser et modéliser l'ambiance vibratoire dans les avions.

Contexte de travail

Le laboratoire LIMSI est un laboratoire multidisciplinaire avec des thématiques de recherche en sciences de l'ingénieur allant du traitement des langues à l'énergétique. Il fait partie de l'Université Paris-Saclay. Le doctorant effectuera sa thèse dans le groupe DATAFLOT du département de Mécanique

On en parle sur Twitter !