En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse en chimie / biophysique / physico-chimie (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9198-MANLLA-002
Lieu de travail : SACLAY
Date de publication : vendredi 19 juin 2020
Nom du responsable scientifique : Bruno ROBERT
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les caroténoïdes sont capables de dissiper rapidement l'énergie d'excitation via un processus de fission singulet in vivo dans les chromoplastes de fruits et de fleurs. Pendant la fission singulet, un état excité singulet unique se scinde en deux états excités triplets, et ce phénomène permet d'atteindre une efficacité théorique de rendement de la conversion de photons en charge de 200%, avec la contrepartie que l'énergie potentielle de ces états triplets ne dépasse pas 0.5-0.9 eV. Notre laboratoire a reproduit ce processus en utilisant des assemblages bioinspirés de ces biomolécules.

Le projet que nous proposons se situe à l'interface entre la chimie et la biologie. Il impliquera des études à la fois sur des chromoplastes de fruits et de fleurs et sur des assemblées artificielles de caroténoïdes. Il mettra en œuvre une combinaison d'approches de biophysique (spectroscopie résolue dans le temps, spectroscopie vibrationnelle) et de techniques électrochimiques sur ces systèmes naturels et synthétiques. Caractériser les paramètres qui contrôlent la cinétique et le rendement de la fission singulet dans les matrices biologiques nous aidera à optimiser l'efficacité du processus dans des systèmes artificiels pour à long terme concevoir de nouveaux photocatalyseurs multi-électroniques plus efficaces, ne comprenant pas de métaux nobles.

Contexte de travail

L'I2BC est une très grande unité mixte de recherche CNRS, CEA et Université Paris Sud créée depuis le 1er janvier 2015.
Localisée jusque fin 2020 début 2021 sur les sites de Gif, d'Orsay et de Saclay, l'unité a un effectif moyen de près de 700 personnes réparties entre 5 départements scientifiques, 67 équipes de recherches, 14 plateformes technologiques de haut niveau et 11 services supports (Pilotage, RH, Finances, H&S, Logistique et Technique, Partenariats) et de services soutiens (Exploitation plateformes, Informatique et calcul scientifique, Laveries, Serres et animalerie).

Le doctorant travaillera au sein de l'équipe Bioénergétique Membranaire et Stress. Les études électrochimiques seront effectuées en collaboration avec l'équipe de Chimie Inorganique à l'ICMMO, Université Paris-Saclay. Ces équipes, toutes deux dans l'Université Paris Saclay, possèdent une expertise reconnue internationalement dans la réactivité des états excités, les facteurs qui contrôlent les transferts d'énergie et de charge pour la première, et dans le développement de catalyseurs/photocatalyseurs bioinspirés pour la deuxième.

Contraintes et risques

Risque de rayonnement laser
Risque chimique

On en parle sur Twitter !