En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Synthèse de langue des signes par un système d'animation à granularité décroissante à partir d'une description formelle "AZee" (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 24 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9015-MICFIL-003
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : lundi 3 mai 2021
Nom du responsable scientifique : Michael Filhol
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Cette thèse s'intéresse à l'animation de signeurs virtuels (synthèse de langue des signes) à partir de représentations formelles 'AZee' en implémentant la technique proposée par Filhol & McDonald [1] avec le logiciel de modélisation 3D existant 'Blender' comme plateforme d'animation cible.

Le modèle formel AZee développé au laboratoire permet la synthèse de langue des signes avec des signeurs virtuels (avatars 3D). Il spécifie, à partir d'une représentation à caractère linguistique et sémantique les mouvements à produire ainsi que leur synchronisation sur une ligne temporelle telle qu'utilisée dans les logiciels d'animation. Le logiciel Blender est un logiciel libre d'animation en 3D que nous aimerions investir comme cible pour ces animations, spécifiées temporellement par le système AZee.
Un premier travail a été conduit pour explorer cette voie [4], l'étudiant en prendrait la suite.

En collaboration avec l'université DePaul (Chicago), nous avons défini un algorithme d'animation de langue des signes par morceaux à granularité décroissante à partir d'expressions AZee [1, 2], un système de représentation formels des énoncés signés [3].
L'objectif de la thèse est d'implémenter et d'évaluer cet algorithme, en testant les différentes manières de reporter les contraintes articulatoires sur la frise temporelle du logiciel cible, Blender étant proposé ici.

Références bibliographiques
[1] Michael Filhol, John Mcdonald, Rosalee Wolfe. Synthesizing Sign Language by connecting linguistically structured descriptions to a multi-track animation system. 11th International Conference on Universal Access in Human-Computer Interaction (UAHCI 2017) held as Part of HCI International 2017, Jul 2017, Vancouver, Canada.
[2] Michael Filhol, John Mcdonald. Extending the AZee-Paula shortcuts to enable natural proform synthesis. Workshop on the Representation and Processing of Sign Languages, May 2018, Miyazaki, Japan.
[3] Michael Filhol, Mohamed Hadjadj, Annick Choisier. Non-manual features: the right to indifference. International Conference on Language Resources and Evaluation, 2014, Reykjavik, Iceland.
[4] Fabrizio Nunnari, Michael Filhol, Alexis Heloir. Animating AZee Descriptions Using Off-the-Shelf IK Solvers. Workshop on the Representation and Processing of Sign Languages, May 2018, Miyazaki, Japan.

Contexte de travail

Le Laboratoire Interdisciplinaire des Sciences du Numérique (LISN) est une nouvelle unité mixte de recherche (UMR9015) CNRS et Université Paris-Saclay, installée sur le plateau du Moulon à Orsay (91) dans 5 bâtiments (sur 2 sites : 650-660, 507-508-512) issus des ex-laboratoires LIMSI et LRI.
Le laboratoire est présent dans de nombreux projets nationaux et internationaux et ses thèmes de recherche couvrent un large spectre scientifique (informatique et mécanique énergétique). Il compte plus de 400 membres répartis dans 5 départements de recherche et 6 services de support et de soutien.
Les locaux du laboratoire sont intégralement en ZRR (zone à régime restrictif).

L'agent travaillera au sein de l'équipe ILES (Information Langue Ecrite et Signée) composée de 27 personnes, qui dépend du département STL (Sciences et Technologie des Langues.

Le/la doctorante disposera d'une place dans un bureau au LISN, d'un ordinateur, des données et des logiciels nécessaires à la réalisation du projet de thèse. La présence de l'encadrant sera quasi-quotidienne.
Des échanges et collaborations régulières sont envisagées avec l'université DePaul (Chicago, USA) et l'entreprise IVèS (Grenoble), cette dernière portant le projet soutenant la thèse.

On en parle sur Twitter !