En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

PhD ERC ALFA (H/F) - M/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8630-MATHUS-009
Lieu de travail : PARIS 14
Date de publication : mardi 23 avril 2019
Nom du responsable scientifique : Matthieu Husson
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Conformément aux objectifs d'ALFA, ce projet de doctorat devrait améliorer notre compréhension de la formation et du développement de l'astronomie Alfonsine. Différentes approches sont possibles pour atteindre cet objectif. Elles s'appuient sur un large éventail de compétences et nous encourageons donc les candidats ayant des compétences et des formations différentes à postuler. Ces approches potentielles sont présentées par ordre de priorité dans le cadre du présent appel :
1. Les candidats ayant une solide formation en latin et une bonne connaissance de la paléographie peuvent choisir d'éditer des ouvrages clés de l'astronomie Alphonsine (comme les différents Canons alphonsins ou des tables ou textes connexes sur la théorie planétaire[theorica]). Une telle recherche rendrait de nouveaux textes disponibles et améliorerait notre compréhension des perceptions de l'astronomie Alphonsine détenues par les acteurs du Moyen Âge tardif. Pour ces candidats, la connaissance de la codicologie sera un atout.
2. Les candidats ayant une formation plus scientifique pourraient choisir d'analyser et d'éditer d'autres types de documents du corpus Alphonsin tels que des textes sur instruments ou des tables spécifiques. Ces types de recherche permettraient de discuter de nouvelles sources et d'améliorer notre compréhension des pratiques mathématiques et astronomiques des acteurs.
3. Les candidats ayant une formation en histoire médiévale pourraient analyser et étudier, à partir d'un éventail de sources, des milieux ou des individus spécifiques qui ont favorisé l'astronomie Alphonsine ou qui étaient particulièrement pertinents pour son développement. De telles recherches produiraient de nouvelles sources et contribueraient à la compréhension des contextes sociaux et intellectuels dans lesquels l'astronomie Alfonsine était ancrée.
Pour être admissibles à ce poste, les candidats doivent avoir obtenu une maîtrise en sciences, en histoire des sciences ou en histoire médiévale. Au cours du doctorat, le candidat retenu aura la possibilité d'améliorer sa formation en fonction de ses besoins en philologie latine, paléographie, histoire de l'astronomie et histoire des mathématiques. Les compétences acquises dans ces domaines seront appréciées. Une bonne maîtrise de l'anglais parlé et écrit est également importante afin de pouvoir interagir avec l'équipe internationale du projet et de participer à ses publications.

Les candidatures doivent être envoyées au plus tard le 31 mai 2019 via la plateforme emploi du CNRS. Ils doivent inclure : un court CV (2 p. max.), les coordonnées de deux éventuels examinateurs externes (nom, établissement, courriel), un échantillon écrit de travaux universitaires (p. ex. un mémoire de maîtrise et/ou un article récent), et une courte lettre de candidature (2 p. max.). Dans cette lettre, le candidat doit se positionner par rapport aux sujets potentiels du doctorat brièvement décrits ci-dessus et/ou présenter un sujet original qu'il pourrait étudier dans le contexte des objectifs généraux d'ALFA.

Le candidat retenu travaillera au sein de l'équipe locale et consacrera l'essentiel de son temps de travail à son projet de recherche dans le cadre de ce projet collectif et international. Le candidat est invité à participer aux publications du projet et sera encouragé à prendre part aux activités scientifiques en rapport avec sa recherche (ateliers et séminaires). Il disposera également de fonds de recherche spécialement dédiés aux voyages dans les bibliothèques européennes concernées.

Contexte de travail

ALFA est un projet financé par l' ERC (2017-2022, 60 month, Consolidator grant 2016 agreement 723085, PI Matthieu Husson) dédié à l'étude de l'astronomie Alphonsine qui s'est développée en Europe de la seconde moitié du 13ème siècle au milieu du 16ème siècle.
S'appuyant sur des approches de l'histoire de l'astronomie, de l'histoire des mathématiques et de l'histoire des cultures manuscrites pour étudier les tables astronomiques, les instruments, les textes théoriques et mathématiques, ALFA a pour principaux objectifs :

- Retracer l'évolution du corpus des textes d'Alphonsine depuis son origine dans la seconde moitié du XIIIe siècle jusqu'à la fin du XVe siècle en suivant, au niveau des manuscrits, les milieux qui produisent et utilisent ces codex ;
- Analyser les pratiques des astronomes Alphonsine, leurs relations aux mathématiques, à la nature, aux preuves et à la justification, leurs contextes intellectuels et sociaux et leurs publics ;
- Construire une histoire nouvelle montrant comment les astronomes de différents milieux aux pratiques diverses ont façonné, également à partir de matériaux arabes et hébreux, une scène scientifique originale en Europe.

ALFA travaille d'une manière profondément collective. Autour de Matthieu Husson (PI, CNRS-SYRTE Observatoire de Paris PSL), José Chabás (Universitat Pompeu Fabra, Barcelone) et Richard Kremer (Dartmouth College, USA) constituent le comité scientifique du projet. Une équipe locale de 3 post-doctorants, 3 doctorants et un informaticien en sciences humaines numériques, basée à l'observatoire de Paris, travailleront avec une équipe de collaborateurs internationaux composée de 10 spécialistes de l'histoire de l'astronomie médiévale tardive en Europe. Enfin, une équipe d'experts externes de domaines voisins consultera ALFA afin d'enrichir ses dimensions méthodologiques et théoriques et d'aider à concevoir les outils numériques.

ALFA lance un appel à candidatures pour un poste de doctorat de 3 ans qui débutera, si le poste est pourvu, le 1er octobre 2019 ou le plus tôt possible après cette date (contrat CNRS, selon la politique CNRS 1768 Euros brut par mois). Ce poste sera accueilli à l'Observatoire de Paris (ED 127) au sein de l'équipe Histoire de l'astronomie du Laboratoire SYRTE (dir. Michela Malpangotto, UMR 8630). Le doctorat sera codirigé par Matthieu Husson et Christian Bracco (SYRTE Observatoire de Paris PSL).

On en parle sur Twitter !