En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant (H/F) - Synthèse de nouvelles heptazines pour la photocatalyse, à la fois en phase homogène et par l'intermédiaire de matériaux greffés

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 10 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8531-CLEALL-003
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : mardi 20 juillet 2021
Nom du responsable scientifique : Pr. Pierre Audebert
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 novembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Ce sujet de thèse s'inscrit dans le projet Hepta-cat, financé par l'ANR sur la période 2021-2025, dont l'objectif est de développer et d'étudier de nouvelles heptazines, puis de les appliquer comme photocatalyseurs, en phase homogène et par l'intermédiaire de matériaux greffés. En effet, les heptazines sont des hétérocycles azotés, encore peu étudiés, qui présentent des propriétés photophysiques (fluorescence à longue durée de vie) et électrochimiques prometteuses.
L'objectif de la thèse sera de développer des voies de synthèse permettant d'obtenir de nouvelles heptazines et d'étudier leurs propriétés électrochimiques et de fluorescence des composés obtenus. Les heptazines les plus performantes (potentiel de réduction élevé, longue durée de vie de fluorescence) seront engagées dans des réactions photocatalysées, qui seront mises au point dans l'équipe du Dr. Géraldine Masson (ICSN, Gif-sur-Yvette), qui est partenaire du projet. Notre synthon principal sera la tris(diéthylpyrazolyl)heptazine, ou TDPH, nouvellement découverte. Cependant, afin de préparer de nouveaux dérivés perfluorés, de grand intérêt, des alcoxyheptazines préparées à partir de la TDPH seront à leur tour considérées comme matières premières potentielles.
Une autre partie reliée du projet, en partenariat avec le Dr F. Rossignol (Institut IRCER, Univ. de Limoges) consiste également à produire des heptazines greffables sur des supports de silice. Nous envisageons de préparer par exemple dans ce cadre des dérivés d'heptazine monosubstituées par une chaine 3-aminopropyltriéthoxysilane.
La direction scientifique sera assurée par le Pr Pierre Audebert, le Dr Clémence Allain et le Dr Laurent Galmiche dans le laboratoire PPSM de l'ENS Paris Saclay (Gif-sur Yvette), et pourrait débuter le 1er novembre 2021.

Contexte de travail

Laboratoire de chimie au sein de l'ENS Paris-Saclay, les activités du PPSM se focalisent sur la recherche et l'étude de molécules et de matériaux stimulables via des phénomènes photo-induits, l'action des électrons, la sensibilité à la présence d'ions ou encore une activité biologique.Cet ensemble s'intègre dans les problématiques liées à l'environnement, à la santé et aux technologies de l'information.
Dans ce contexte, les moyens matériels et les compétences de différentes spécialités de la chimie sont réunis au PPSM, permettant d'assurer plusieurs facettes du travail qui incombe aux chimistes : conception (ingénierie moléculaire), synthèse de molécules, fabrication de matériaux et étude de propriétés.
Les membres du PPSM se positionnent dans la communauté scientifique de recherche à l'échelle nationale et internationale, en contribuant à l'avancée des connaissances fondamentales dans ses domaines de compétences de base : photochimie, fluorescence, spectroscopie, électrochimie, nanomatériaux, reconnaissance moléculaire, synthèse organique.

Contraintes et risques

Risque chimique (synthèse organique) et risque laser (étude par spectroscopie de fluorescence résolue en temps des nouvelles heptazines préparées pendant la thèse)

On en parle sur Twitter !