En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

CDD Doctorant (H/F) en spectroscopie laser femtoseconde appliquée à la photocatalyse

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 6 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR8516-VINDEW-001
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
Date de publication : lundi 16 janvier 2023
Nom du responsable scientifique : vincent de waele
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 septembre 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La conversion du méthane en molécules chimiques ou carburants à haute valeur ajoutée tels que des oléfines ou des composés aromatiques est un procédé chimique important pour la transition énergétique et vers une industrie décarbonée. Cependant, en raison de la stabilité de la liaison C-H, les procédés de conversion suivant des voies thermo-chimiques ou thermo-catalytiques souffrent d'un coût énergétique élevé et d'un manque de sélectivité [1] .Ce projet de recherche doctorale concerne l'étude par spectroscopie transitoire femtoseconde des processus primaires qui gouvernent la photo-conversion du méthane à la surface de nouveaux photocatalyseurs à base de TiO2 [2] ou de zéolites [3,4]. Dans le cadre de ce projet, le doctorant (H/F) étudiera par spectroscopie transitoire UV-vis et Mid-IR les différents photocatalyseurs pour en optimiser l'efficacité et la sélectivité, en fonctions notamment de la composition et des conditions de réactions.
Le candidat (H/F) aura de préférence une formation dans des domaines tels que la chimie du solide ou des matériaux, la catalyse, la spectroscopie ou la photochimie. Il (elle) devra montrer un fort intérêt pour les sciences expérimentales et l'analyse de données empiriques, pour l'interdisciplinarité et pour le travail collaboratif
ref: [1] Chem. Rev. 2017, 117, 13, 8497–8520, doi:10.1021/acs.chemrev.6b00715, [2] Nature Com. 10(1) doi:10.1038/s41467-019-08525-2 [3] J. Phys. Chem. C 2017, 121(48), 26958-26966. doi:10.1021/acs.jpcc.7b10727, [4] ChemPhysChem 2020 21(24), 2634-2643. doi:10.1002/cphc.202000822

Contexte de travail

Ce travail de doctorat sera réalisé au sein de l'équipe PCS du LASIRE et il s'inscrit dans le cadre du projet ANR PulseCoMeth (2023-2026). Les mesures se feront sur la plateau de recherche en spectroscopie ultrarapide du LASIRE Pour ses recherche, le doctorant aura aussi accès aux moyens de caractérisation par spectroscopie stationnaire électronique, vibrationnelle et RPE du laboratoire. Des mesures par spectroscopie X résolues dans le temps avec le partenaire IPR (Rennes) du projet sont envisagées. Les matériaux photoactifs seront synthétisés par les partenaires UCCS (Lille) et LCS (Caen).

On en parle sur Twitter !