En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Mesurer les fluctuations de courant pour explorer les isolants topologiques

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8502-HELBOU-003
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : jeudi 23 juillet 2020
Nom du responsable scientifique : Meydi Ferrier
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Quand un nanofil est connecté à deux contacts supraconducteurs (S) un supercourant, porté par les états liés d'Andreev constitués d'une paire électron/trou, peut le traverser. En présence d'interaction spin-orbite, ce supercourant peut être transporté par des états de bord topologiquement protégés du désordre. Ceci est la conséquence d'une phase topologique non-triviale, un nouvel état de la matière dont la mise en évidence constitue un défi expérimental actuel.
Dans le groupe de Physique mésoscopique, nous avons montré que des états de bord unidimensionnels existent dans des nanofils de Bismuth qui possèdent une forte interaction spin orbite. Nous cherchons donc maintenant à mettre en évidence la nature topologique de ces états via les fluctuations du supercourant à l'équilibre. En effet nous avons montré théoriquement que des états protégés devraient produire de fortes fluctuations alors qu'elles disparaissent pour des états non-topologiques.

Contexte de travail

Contexte de travail
Lors de cette thèse l'étudiant devra développer un nouveau système de mesure de bruit ultrasensible à très basse température dans un cryostat à dilution. Il devra également fabriquer différents échantillons afin de tester différent régimes de transport comme par exemple les jonctions courtes ou longue par rapport à la longueur de cohérence supraconductrice. Enfin il faudra mesurer l'effet de l'orientation du champ magnétique qui devrait également contenir des signatures claires de la protection topologique. Les étudiants titulaires d'un master 2 ayant une formation solide en physique de la matière condensée quantique sont particulièrement encouragés à postuler.

On en parle sur Twitter !