En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse sur des Peignes de fréquence infrarouge à base des dispositifs optoélectroniques quantiques H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8023-SUKDHI-001
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : vendredi 21 février 2020
Nom du responsable scientifique : Sukhdeep Dhillon
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 14 septembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le/la doctorant.e a pour mission de développer une nouvelle thématique autour des dispositifs optoélectroniques quantiques moyen-infrarouge. L'objectif du projet est la réalisation de peignes de fréquence basés sur des lasers à cascade quantique interbandes dans la région infrarouge allant de 3 à 5 μm. Notre approche repose sur une géométrie intégrée où toutes les propriétés sont conçues sur puce, résultant en un peigne de fréquence miniature pour les applications telle que la détection ultra-sensible des gaz environnementaux et industriels.

Contexte de travail

La thèse s'articulera autour des activités ci-dessous :
- Développer des expériences d'optique THz ultra-rapide pour caractériser et comprendre la dynamique des nouveaux dispositifs quantiques.
- Comparer les résultats théoriques et expérimentaux.
- Réaliser de nouvelles expériences et développer de nouveaux dispositifs à partir de modèles.
- Rédiger des articles scientifiques et participer à des congrès et conférences.

Ce travail sera financé par le projet ANR 'ACTIVE-COMB' coordonné par Sukhdeep Dhillon. Le travail sera effectué dans l'équipe nanoTHz du LPENS et s'insère dans la continuité des activités de recherche de l'équipe autour des propriétés ultrarapides des dispositifs optoélectroniques.

On en parle sur Twitter !