En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Etude du mécanisme d'assemblage de gouttelettes

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8023-ABDTHI-002
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : lundi 14 septembre 2020
Nom du responsable scientifique : Abdou Rachid Thiam
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 19 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les gouttelettes lipidiques sont des émulsions huile-dans-eau intracellulaires. Elles jouent un rôle crucial dans le métabolisme cellulaire. Comment les gouttelettes lipidiques se forment et sont fonctionnalisées par des protéines à leur surface reste très peu compris.

Ici, nous voulons développer une approche semi in vitro basé sur des membranes modèles. L'idée générale du projet est de mettre en contact ces membrane modèles avec des lipides neutres afin de reconstituer la biogénèses des gouttelettes. Ainsi, ce projet permettra de répondre non seulement à cette question mais aussi à comment des protéines et des lipides sont échangés entre des organelles.

Nous recherchons un(e) candidat(e) avec un profil de biophysicien, intéressé par la pluridisciplinarité. La personne à ce poste pourra bénéficié d'un environnement riche en interaction et facilitant son évolution dans le laboratoire.

Contexte de travail

Laboraroide de physique de l'ENS.
Environement pluridisciplinaire.

On en parle sur Twitter !