En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse en chimie physique: spectroscopie pompe-repompe-sonde (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 21 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8000-SERDEN-002
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : vendredi 30 avril 2021
Nom du responsable scientifique : DENISOV Sergey
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le poste est créé dans le cadre du projet ANR RAD3P (https://elyse-platform.academy/projects/)
L'objectif du projet Rad3P vise à étudier pour la première fois l'évolution des états excités des radicaux anioniques transitoires des modèles ADN/peptides en solution aqueuse. La chimie des états excités des radicaux anioniques est importante à la lumière du processus de l'attachement dissociatif électronique (DEA) car elle pourrait jouer un rôle dans le cheminement des dommages via la capture des precurseurs de l'électron hydraté par l'ADN/peptides via la formation des radicaux anioniques excités subissant une dissociation irréversible. Au cours du projet Rad3P, une spectroscopie unique de radiolyse sera développée sur la base de l'approche spectroscopique "Pompe-Repompe-Sonde", en remplaçant la pompe par une impulsion d'électrons, ce qui n'a jamais été réalisé dans les études sur l'effet des rayonnements ionisants.
La spectroscopie "Pompe(impulsion d'électrons)-Repompe(laser)-Sonde(supercontinuum)" consiste à ré-exciter des radicaux anioniques transitoires des solutés qui sont formés via la réaction avec des descendants d'électrons secondaires : présolvatés et solvatés par une courte (100 fs) pompe optique (énergie variable). Le devenir des radicaux anioniques excités pourrait alors être étudié avec une résolution temporelle appropriée grâce à une troisième impulsion de sonde de 100 fs de largeur spectrale, à savoir après le blanchiment de l'absorption de l'anion radical à l'état fondamental et la dynamique de l'évolution de l'état excité.
Les nouvelles connaissances générées auront une grande importance pour les techniques de radiothérapie dans la lutte contre le cancer, pour les codes consacrés à la modélisation de l'interaction des rayonnements ionisants avec la matière biologique, et des dommages causés à l'ADN/peptide qui sont ignorées pour le moment. En outre, le projet relève des défis à la fois technologiques et scientifiques en développant une nouvelle spectroscopie qui étend l'applicabilité de la technique de radiolyse impulsionnelle. Il offrira une nouvelle voie pour la recherche sous rayonnement ionisant, car il est clair qu'il y a beaucoup de sujets qui peuvent être traités par cette technique. Au cours de ce projet, nous mettrons également en place un plan de gestion des données afin de donner accès libre aux données expérimentales générées à la communauté.

Contexte de travail

Le candidat travaillera sur la plateforme ELYSE, construite autour d'un accélérateur d'électrons picoseconde (Université de Paris Saclay, France, Orsay) sous la supervision du Dr. DENISOV Sergey (https://elyse-platform.academy/dr-denisov-sergey-a/). La plateforme fait partie de l'Institut de Physique Chimique UMR8000 du CNRS.
Deux objectifs majeurs seront atteints :
1) La spectroscopie par impulsion-répulsion d'électrons sera développée.
2) Le comportement résolu dans le temps des états transitoires des radicaux anioniques de base de l'ADN sera étudié.

Le candidat devra s'occuper du développement de la spectroscopie à résolution temporelle, y compris du développement du logiciel pour son contrôle. Le candidat réalisera des expériences, fera des analyses de données, effectuera des recherches bibliographiques, apprendra à rédiger des manuscrits d'articles de recherche.

Le doctorant développera des compétences en matière de recherche dans les domaines suivants : spectroscopie moderne à résolution temporelle, chimie des radicaux, photophysique des molécules, physique des accélérateurs, développement de logiciels.

Contraintes et risques

Les risques professionnels seront liés au travail avec le rayonnement laser UV-Vis ; les risques chimiques seront également applicables dans une mesure bien moindre.

Informations complémentaires

Le candidat doit avoir une solide formation en physique et en chimie physique, une bonne connaissance des bases de la chimie, une connaissance de base de tout langage de programmation informatique moderne, par exemple Python, Java, etc.

On en parle sur Twitter !