En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant (e) H/F : bases cellulaires et moléculaires de la migration collective chez le zebrafish

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 29 avril 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7645-NICDAV-001
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : jeudi 18 mars 2021
Nom du responsable scientifique : Nicolas DAVID
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Nous sommes à la recherche d'un.e candidat.e motivé.e, ayant un vif intérêt pour les questions de biologie cellulaire et biologie du développement, pour rejoindre notre équipe et travailler sur un projet ayant pour objectif d'élucider les mécanismes assurant les mouvements collectifs lors de l'élongation de l'axe embryonnaire.
Les migrations collectives sont des migrations dans lesquelles le mouvement d'une cellule est influencé par ses voisines. Les migrations collectives sont fréquentes et essentielles dans de nombreuses situations normales et pathologiques. Pour autant, leurs bases cellulaires et moléculaires commencent seulement à être comprises. Il y a quelques années, nous avons démontré que les cellules qui mènent l'élongation de l'axe embryonnaire migrent collectivement. Nos résultats les plus récents démontrent que ces cellules perçoivent les forces mécaniques exercées par leurs voisines, et les utilisent comme une information de direction, qui se propage, de cellules en cellules, à travers le tissu, assurant la coordination des mouvements cellulaires.
Le.la doctorant.e travaillera à :
- Mieux caractériser les bases cellulaires de la migration, en l'imageant à haute résolution spatiale et temporelle. Il.elle réalisera notamment une analyse morphométrique pour corréler les changements de forme aux mouvements cellulaires, et séparer les composantes autonome et non-autonome cellulaire du mouvement.
- Approfondir la compréhension des événements moléculaires reliant la perception mécanique à l'orientation cellulaire. Ceci implique de regarder la localisation dynamique des composants connus de la voie de mécano-perceptoin (cadherine, catenine, vinculine), en présence et en absence de stimulus mécanique. L'identification des événements en aval impliquera de tester l'importance du recrutement d'arp par la vinculine, ainsi que d'analyser les rôles autonomes et non-autonomes cellulaires de la myosine dans l'établissement de la polarité cellulaire.
- Etablir à quel point l'orientation cellulaire induite par un signal mécanique est un processus général, afin d'essayer de construire un modèle unifié des mouvements de gastrulation.

Ce projet implique des approches d'embryologie classiques (injections, transplantations de cellules), de l'imagerie live (confocal, 2-photon, ablations laser, éventuellement nappe de lumière), de l'analyse d'image et de données, de la biologie moléculaire classique. Toutes les techniques sont déjà en place au laboratoire, et tout l'équipement nécessaire est présent.

Contexte de travail

Le projet sera réalisé au sein du Laboratoire d'Optique et Biosciences, à l'Ecole Polytechnique (Palaiseau), dans l'équipe de Nicolas David, qui a établi le caractère collectif de la migration de la plaque préchordale, et a une grande expérience d'analyse des migrations cellulaires in vivo. Le laboratoire dispose d'une animalerie poisson et de tous les équipements et expertises nécessaires pour travailler sur l'embryon de poisson zèbre. De plus, le LOB compte parmi ses membres des experts de renommée internationale en imagerie rapide et non-linéaire in vivo. Leur expertise et leurs microscopes sont un atout majeur pour le projet.
L'Ecole Polytechnique est située sur le plateau de Saclay, et est facilement accessible en transport depuis Paris. Le campus offre un cadre de vie agréable, avec de nombreuses activités (sport, culture, associations). Plus d'infos sur https://www.ip-paris.fr
Le candidat intègrera l'école doctorale de l'Institut Polytechnique de Paris, dans le domaine Chimie-Biologie.

Informations complémentaires

Nous recherchons un.e étudiant.e enthousiaste et créatif.ve, avec de bonnes qualités de communications, désireux.se d'apprendre et de travailler dans un laboratoire profondément interdisciplinaire. Une formation en biologie du développement ou biologie cellulaire est indispensable. Des compétences en microscopie et en codage simple sont un atout, mais non requises.

On en parle sur Twitter !