En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant H/F en physique moléculaire expérimentale

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 18 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7538-BENDAR-006
Lieu de travail : VILLETANEUSE
Date de publication : vendredi 28 mai 2021
Nom du responsable scientifique : Prof. Anne Amy-Klein
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Métrologie des fréquences et sciences fondamentales avec des molécules froides

Un poste de doctorant est à pourvoir pour développer une nouvelle génération d'étalons de fréquence moyen infrarouges spécialement conçus pour la spectroscopie vibrationnelle de précision de molécules froides en phase gazeuse. La technologie proposée est à la pointe de la recherche sur les molécules froides et de la métrologie des fréquences, et ouvre des possibilités quant à l'utilisation de molécules pour effectuer des tests de physique fondamentale et explorer les limites du modèle standard, mais aussi pour répondre à des questions d'astrophysique et de physique atmosphérique. Ce doctorat est financé dans le cadre du projet de recherche conjoint « Infrared frequency metrology » entre le LPL et le Centre of Cold Matter (CCM, Imperial College London) dirigé par Mike Tarbutt.

Mots-clés : métrologie des fréquences, molécules froides, refroidissement par gaz tampon cryogénique, refroidissement laser de molécules, étalon de fréquence moyen infrarouge, variation des constantes fondamentales, brisure de symétrie fondamentales, interférométrie de Ramsey, méthodes sous-Doppler, lasers à peigne de fréquences, lasers à cascade quantique,…

Contexte de travail

Cette activité se déroule au Laboratoire de Physique des Laser (LPL) de l'université Sorbonne Paris Nord, à Villetaneuse, au sein de l'équipe 'Métrologie, Molécules et Tests Fondamentaux' (MMTF).

Ce projet de thèse est financé dans le cadre d'un projet de recherche joint CNRS-Imperial College London intitulé “Infrared frequency metrology” entre l'équipe MMTF et l'équipe Centre for Cold Matter (CCM, Imperial College London) dirigé par Mike Tarbutt. Dans ce cadre, la personne recrutée aura l'occasion de travailler à l'Imperial College London sur le développement d'un étalon de fréquence moyen infrarouge reposant sur la spectroscopie vibrationnelle de molécules ultra-froides piégées et refroidies par laser.

Ce projet est aussi en lien avec des actions nationales comme le LabEx FIRST-TF (http://www.first-tf.fr/) et l'EquipEx REFIMEVE+ (http://www.refimeve.fr/index.php/fr/), permettant ainsi une insertion parfaite dans la communauté de la métrologie du temps et des fréquences.

Contraintes et risques

Sans objet

On en parle sur Twitter !