En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant (H/F) en Physico-Chimie de produits cosmétiques.

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 22 avril 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7374-LOUHEN-001
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : jeudi 1 avril 2021
Nom du responsable scientifique : Louis HENNET (Ingénieur de Recherche, HDR)
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Ce sujet de thèse s'inscrit dans le cadre d'un projet PSPC(*) - Régions regroupant deux entreprises et deux laboratoires de recherche : Laboratoires Terre de Couleur à Rochecorbon (37) et BioEC à Longjumeau (91), l'ICMN(**) et l'ICOA (***) à Orléans (45).

Dans le domaine de la cosmétique, l'eau est un élément essentiel dans la préparation des ingrédients et la fabrication des produits. Mélangée aux argiles par exemple, elle permet de produire masques capillaires ou shampoings. L'argile contribue à l'hydratation et à l'assainissement de la peau par un drainage des impuretés organiques et minérales.
L'eau est un liquide très complexe avec des liaisons hydrogène qui se lient, se brisent et se reforment constamment, provoquant une réorganisation permanente de l'eau. Il est possible d'influer sur cette dynamique de l'eau en "l'activant".
Le Laboratoire Terre de Couleur fabrique et commercialise des produits entièrement naturels et utilise de l'eau activée par un procédé radiatif afin d'améliorer l'efficacité des produits. Cette activation entraîne une modification des propriétés de l'eau et des matériaux hydratés. Si l'amélioration de l'efficacité a été prouvée par des tests dermatologiques, l'influence de cette eau activée sur les ingrédients reste encore à étudier.
Afin d'améliorer le processus d'activation et de développer de nouveaux produits, il est alors important de bien comprendre tous les phénomènes induits par l'activation.

Cette thèse comporte ainsi plusieurs objectifs :
• Un premier objectif de la thèse sera d'avancer dans la compréhension des processus impliqués dans l'activation de l'eau en étudiant les propriétés physico-chimiques de différentes eaux (eau du robinet, eaux minérales ...) dans leurs états normal et activé.
• L'objectif principal des travaux sera d'étudier le comportement des ingrédients mélangés à l'eau activée. L'étude portera principalement sur les argiles utilisées dans les produits et d'autres éléments comme la silice et des huiles essentielles.
• Enfin, une évaluation des interactions de l'eau et des produits activés avec la peau, sera menée en collaboration avec le laboratoire BioEC.
Ces travaux permettront de développer de nouvelles formulations naturelles qui allient efficacité et innocuité.

Le/la candidate sera basé(e) à l'ICMN et sera amené(e) à interagir fréquemment avec les autres partenaires.
Les expériences seront menées principalement à l'ICMN, au synchrotron SOLEIL et sur diverses plateformes techniques.

(*) Projets Structurants Pour la Compétitivité
(**) Interfaces, Confinement, Matériaux et Nanostructures (http://www.icmn.cnrs-orleans.fr/)
(***) Institut de Chimie Organique et Analytique (https://www.icoa.fr/)

Contexte de travail

Le CNRS est un organisme public de recherche scientifique pluridisciplinaire, placé sous la tutelle du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Il emploie 32 000 personnes dans plus de 1100 laboratoires de recherche en France et à l'étranger.
L'ICMN, où se déroulera la thèse, est une Unité Mixte de Recherche (UMR 7374, CNRS/Université d'Orléans) de la Délégation Régionale du CNRS Centre, Limousin, Poitou-Charentes (DR08). Le laboratoire se compose de 46 agents, dont 36 permanents.
Les domaines d'expertise de l'ICMN concernent principalement l'étude de la matière divisée.
L'inscription en doctorat se fera à l'Université d'Orléans.
Le(la) doctorant(e) bénéficiera de tous les moyens techniques et humains nécessaires à la réalisation de ce projet.
Une mission complémentaire d'enseignement pourra être proposée.

Contraintes et risques

Pas risque particulier.
Missions ponctuelles à prévoir chez les différents partenaires du projet.

Informations complémentaires

Les candidat(e)s seront titulaires d'un Master ou d'un diplôme d'ingénieur avec une forte composante en physico-chimie et/ou spectroscopie. Des compétences dans le domaine de la cosmétique seront appréciées.
Niveau d'Anglais B1 minimum
Le dossier de candidature comportera un CV, une lettre de motivation ainsi que les coordonnées d'un(e) référent(e) susceptible de recommander le/la candidat(e).

On en parle sur Twitter !