En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse H/F - Modélisation Mathématique Intégrée du Transport Ionique Cellulaire

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 6 juin 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Thèse H/F - Modélisation Mathématique Intégrée du Transport Ionique Cellulaire
Référence : UMR7370-NOEVIA-002
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : NICE
Date de publication : jeudi 16 mai 2024
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : La rémunération est d'un minimum de 2135,00 € mensuel
Section(s) CN : Biologie moléculaire et structurale, biochimie

Description du sujet de thèse

Ce projet de thèse interdisciplinaire est financé par le CNRS (programme 80 prime). Il vise à produire le premier modèle mathématique entièrement exploitable de régulation ionique cellulaire et tissulaire, totalement cohérent du point de vue de la chimie, de la physique et de la biologie. Ce type de modèle qui respecte strictement la conservation de la masse et de la charge a été validé sur un système cellulaire minimal. L'objectif est ici de l'étendre en intégrant la diffusion, la forme et les compartiments intracellulaires puis de modéliser les tissus en combinant ces modèles cellulaires.

Contexte de travail

Le projet sera hébergé par deux laboratoires ; respectivement le Laboratoire de PhysioMédecine Moléculaire (LP2M) pour les aspects biologiques et l'Institut de Physique de Nice (INPHYNI) pour la partie modélisation mathématique.
- Le laboratoire de PhysioMédecine Moléculaire est une unité mixte de recherche (LP2M UMR7370) située au Campus Pasteur (CHU, Faculté de Médecine), qui combine physiologie du transport membranaire, métabolisme, immunologie et inflammation pour étudier la physiopathologie humaine, des mécanismes moléculaires aux maladies génétiques ou acquises . L'équipe Transport Ionique et Métabolisme travaille depuis de nombreuses années sur la partie expérimentale du projet et le chef d'équipe (Laurent Counillon) est impliqué depuis une décennie dans le projet de modélisation avec les collègues du Laboratoire INPHYNI (Médéric Argentina et Yann Bouret , voir ci-dessous) Le LP2M est entièrement équipé pour mesurer et tester tous les paramètres qui proviendront du modèle (électrophysiologie, flux ioniques, mesures rapides du pH intracellulaire…)
- L'Institut de Physique de Nice (INPHYNI) est une unité mixte de recherche (UMR 7010) affiliée à l'Université Côte d'Azur (UCA) et au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Les activités de l’INPHYNI s’articulent autour de trois axes principaux : Ondes et physique quantique ; Photonique ; et Physique non linéaire, fluides complexes et biophysique. Les projets développés autour de ces thématiques couvrent les aspects théoriques, fondamentaux et expérimentaux ainsi que les applications. Ces projets bénéficient notamment de l’appui de plateformes technologiques et de services administratifs et techniques partagés efficaces.

Contraintes et risques

Formation et compétences : Les candidats doivent être titulaires d'un Master en biologie computationnelle ou en mathématiques ou en physique avec un fort intérêt pour les sciences de la vie.
Un intérêt pour la biologie membranaire et pour les protéines membranaires de transport ou la biochimie est essentielle, ainsi qu'une forte motivation pour apprendre et développer de nouvelles méthodes.
La maîtrise du français n'est pas requise.
Risques : aucun.