En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Impact des aménagements fluviaux sur la dynamique et la composition des transferts et dépôts sédimentaires du Rhin supérieur : couplage d'approches géomorphologiques et géochimiques (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7362-ESTBAE-004
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : vendredi 10 mai 2019
Nom du responsable scientifique : Laurent Schmitt - François Chabaux
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 septembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Contexte et objectifs de la thèse :
Le projet de thèse se propose de reconstruire la dynamique spatio-temporelle des dépôts
sédimentaires dans le Rhin Supérieur et de leur composition minéralogique et chimique en
relation avec l'évolution industrielle, agricole et urbaine de cette région, depuis les débuts des
aménagements du Rhin, jusqu'à aujourd'hui. Ce travail s'appuiera sur la combinaison
d'approches de géomorphologie, de sédimentologie et de traçages géochimiques et
isotopiques. Le travail de thèse participera aux efforts développés actuellement pour
reconstruire l'histoire de l'évolution du socio-écosystème du Rhin supérieur, sur une fenêtre
temporelle couvrant : 1. les périodes antérieures aux aménagements du Rhin (plusieurs
siècles), 2. celles des aménagements du Rhin du XIXè siècle jusqu'aux transformations les
plus récentes marquées par la canalisation du fleuve et l'industrialisation de cette région (XXè
siècle) et 3. celle récente de l'annonce de la fermeture du CNPE (Centre Nucléaire de
Production d'Electricité) de Fessenheim.
Le croisement d'analyses géochimiques des sédiments historiques du Rhin avec une
caractérisation géomorphologique fine des paléo-chenaux du fleuve, qui ont constitué des
pièges à sédiments fins potentiellement pollués (hotspots de polluants ; Eschbach et al., 2018),
est particulièrement prometteuse. Cette recherche interdisciplinaire, géochimique et
géomorphologique, apportera des éléments d'informations majeurs pour l'établissement de
l'état actuel du socio-écosystème de Fessenheim (établissement d'un point zéro),
indispensable pour évaluer comment l'arrêt puis le démantèlement du CNPE Fessenheim
impactera son socio-écosystème. Il devrait également conduire à des retombées
opérationnelles en termes de restauration fluviale. L'ensemble du travail devrait aider au
développement de méthodologies transposables à d'autres contextes fluviaux.
Un premier objectif de la thèse sera d'appliquer et de développer les approches de traçages
géochimiques et isotopiques pour caractériser les sources des différents flux chimiques
transportés par les eaux et sédiments du Rhin et déconvoluer les flux 'naturels', des flux liés
aux activités anthropiques. Différents outils de traçage géochimique seront mobilisés, selon
les besoins, en fonction des types de contaminants. Dans la phase initiale de la thèse, l'accent
sera mis sur les contaminations métalliques par les industries, les infrastructures hydrauliques,
les activités agricoles et/ou les activités urbaines. Ce travail s'appuiera sur un premier
inventaire en cours permettant de définir les traceuren fonction des types de
pollutions/activités (thèse en cours menée par ailleurs).
Le second objectif sera d'évaluer comment l'analyse des signaux enregistrés dans les formes
fluviales et les sédiments du Rhin (paléo-chenaux du Rhin recoupés par les aménagements,
autres compartiments de la plaine alluviale…) permet de reconstruire l'évolution passée de
ces contaminations. Associés à des études menées en parallèle sur l'évolution industrielle,
agricole et urbaine de cette région, ces travaux devraient aider à évaluer les impacts de ces
aménagements sur le fonctionnement de l'hydrosystème fluvial rhénan, incluant la nature et
l'intensité des processus de transport et de sédimentation dans le Rhin. Ce travail mobilisera
les approches de géomorphologie (analyse géomatique diachronique, étude des profils en long,
analyse du LIDAR…) et sédimentologie (granulométrie…) adaptées pour dresser une
cartographie fine des paléo-chenaux rhénans, en définir la chronologie fine de mise en place
et sélectionner les plus pertinents à carotter pour leur analyse minéralogique et géochimique.
Une nouvelle méthode géochronologique à haute résolution stratigraphique sera utilisée, en
collaboration avec l'Université de Freiburg.

Contexte de travail

Localisation :
France, Strasbourg, Laboratoires LIVE et LHYGES (Campus central de l'Université de
Strasbourg).
Ecole Doctorale : "Sciences de la Terre et de l'Environnement" (n° 413).
Etablissement de rattachement : Université de Strasbourg.
Frais d'environnement de la thèse : la thèse s'intègrera dans le projet IDEX Juxta Rhenum de
l'Université de Strasbourg (2018-2019) et à l'Observatoire Homme Milieu (OHM)
Fessenheim (2019-2026 ; CNRS). Il pourra bénéficier de soutiens financiers de ces structures
de recherche.

Contraintes et risques

Collectes de données sur le terrain.
Permis B obligatoire.
La/le candidat(e) aura un master en géographie physique, géoscience, environnement ou un
diplôme d'ingénieur recouvrant au moins en partie ces disciplines. Une expérience de
recherche en géomorphologie fluviale et géochimie serait appréciée. Il/elle devra s'intégrer
dans une équipe de recherche pluridisciplinaire formée de géographes, hydro-géochimistes,
géochronologues, juristes et économistes et devra donc montrer un intérêt pour des recherches
interdisciplinaires.

Informations complémentaires

Un entretien avec les candidats sélectionnés après examen des lettres de motivation et du CV
aura lieu à Strasbourg le vendredi 6 juin 2019 (matin).

On en parle sur Twitter !