En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en science des matériaux (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 7 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7315-PAMBAT-003
Lieu de travail : LIMOGES
Date de publication : vendredi 26 août 2022
Nom du responsable scientifique : Marc Huger
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 3000€ et 3400€ bruts mensuel en fonction de la situation du ou de la doctant(e) au début du contrat.

Description du sujet de thèse

Prévision des performances et évaluation de la recyclabilité de matériaux réfractaires par contrôle en ligne non-destructif, apprentissage automatique et prise de décision numérique

Ce sujet de thèse (PhD 13) s'inscrit dans le cadre des 15 propositions de contrats doctoraux relatives au projet européen CESAREF (www.cesaref.eu). Ce travail à la fois scientifique et applicatif vise à caractériser et prédire en temps réel l'évolution des performances de matériaux réfractaires utilisés dans l'industrie sidérurgique.

Objectifs : La capacité à prévoir l'évolution en service et la réutilisabilité des matériaux réfractaires est essentielle pour maximiser la durée de vie des matériaux et réduire les coûts opérationnels. L'évolution en service des propriétés thermo-chimico-mécaniques de ces matériaux doit donc être parfaitement comprise et prévisible. Le contrôle non destructif à l'échelle industrielle, combiné à des algorithmes d'apprentissage automatique, sera mise en œuvre pour développer un modèle numérique précis permettant d'évaluer la réutilisabilité et la recyclabilité des pièces réfractaires.

Résultats attendus : Une approche efficiente de contrôle non destructif sera développée à l'échelle du laboratoire et sur site, pour évaluer l'évolution des propriétés thermochimiques et mécaniques de pièces réfractaires en service. Grâce à l'expérience industrielle déjà acquise, de nouvelles méthodologies de détection seront développées pour générer des données qui seront utilisées pour entraîner des algorithmes d'apprentissage automatique. Un outil numérique sera in fine mis en place pour aider l'utilisateur final à statuer sur des décisions 4R (Reduce, Reuse, Recycle and Replace).

Mots-clés : Capteurs, essais non destructifs, acquisition de données, apprentissage automatique, science des données, exploration de données, matériaux réfractaires, processus à haute température.

Profil du candidat : Niveau master en science des matériaux et/ou en génie industriel. Les candidats doivent avoir une connaissance approfondie de la programmation, de l'analyse de données et/ou de l'apprentissage automatique. Des compétences en communication orale et écrite (anglais) sont obligatoires.

Merci de bien vouloir dans le même temps utiliser la procédure de recrutement (PhD 013) décrite sur le portail du site internet : https://www.cesaref.eu/recruitment-procedure/

Contexte de travail

Situé à Limoges, le laboratoire de recherche IRCER est une unité mixte (UMR 7315) sous double tutelle du CNRS et de l'Université de Limoges. Il est rattaché à l'Institut de Chimie (INC) et l'ensemble des travaux effectués a pour objet la compréhension et la maîtrise des procédés d'élaboration appliqués aux céramiques et aux traitements de surface en vue de la réalisation d'objets présentant les propriétés recherchées. L'entreprise Vesuvius (www.vesuvius.com) est un des leaders mondiaux dans l'ingénierie et la technologie du métal en fusion.

Cette thèse faisant partie du réseau doctoral européen Cesaref, la période de 36 mois sera découpée de la manière suivante :
- Mois 1 à 9 (9 mois) : le ou la doctorant(e) sera d'abord basé(e) principalement à Ghlin en Belgique sur le site de l'entreprise Vesuvius ;
- Mois 10 à 27 (18 mois) : le ou la doctorant(e) sera ensuite basé(e) à Limoges en France au laboratoire IRCER (Institut de Recherche sur les Céramiques, UMR CNRS 7315 (www.ircer.fr) ;
- Mois 28 à 36 (9 mois) : le ou la doctorant(e) sera enfin à nouveau basé(e) à Ghlin en Belgique sur le site de l'entreprise Vesuvius.
De nombreuses mobilités sont donc à prévoir conformément aux exigences de ce type de projets européens.

Rémunération indicative : Entre 3000€ et 3400€ bruts mensuel en fonction de la situation du ou de la doctorant(e) au début du contrat.

Poste à pouvoir à partir du 01/11/2022.

Informations complémentaires

Ce sujet de thèse (PhD 13) s'inscrit dans le cadre des 15 propositions de contrats doctoraux relatives au projet européen CESAREF (www.cesaref.eu). Ce travail à la fois scientifique et applicatif vise à caractériser et prédire en temps réel l'évolution des performances de matériaux réfractaires utilisés dans l'industrie sidérurgique.

On en parle sur Twitter !