En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

(H/F) Thèse: Batterie à circulation au sodium à base de médiateurs pour le stockage à grande échelle

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 27 juillet 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7314-EMMBAU0-002
Lieu de travail : AMIENS
Date de publication : mardi 6 juillet 2021
Nom du responsable scientifique : Emmanuel Baudrin
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 novembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Dans le cadre de l'évolution du mix énergétique vers une baisse de la part des énergies fossiles, le développement de nouveaux systèmes de stockage stationnaires de l'énergie est primordial. En effet, le caractère intermittent et variable des sources renouvelables d'énergie telles que l'éolien ou
le photovoltaïque, impose un stockage. Les batteries à circulation (Redox-Flow), qui permettent un découplage entre énergie et puissance, répondent donc parfaitement à ce cahier des charges. Cette technologie présente en effet des avantages indéniables par rapport aux systèmes Li-Ion actuellement en phase de développement pour ce type d'applications, notamment en terme de sécurité et de recyclabilité.
Cependant, les batteries Redox-Flow actuellement les plus matures et les plus déployées (batteries au vanadium, étudiées depuis les années 1980) restent chères et limitées en termes de stabilité et de capacité.
Le projet vise à développer une technologie de batteries à circulation complète, basée sur la circulation de solutions aqueuses (à pH proche de la neutralité) de médiateurs redox, en présence de matériaux d'insertion du sodium immobilisés dans les réservoirs. L'emploi de ces matériaux
d'insertion permettra d'augmenter la densité d'énergie de ces batteries, et donc potentiellement d'en diminuer la taille. Ces matériaux seront exempts de tout métal toxique ou couteux. Pour réaliser ces travaux, nous avons construit un consortium multidisciplinaire qui permettra de lever les verrous
technologiques posés par le développement de tels systèmes innovants et performants.
Dans ce contexte, nous recherchons un(e) doctorant(e) motivé(e) qui aura en charge la préparation et la caractérisation de matériaux d'insertion du sodium, leur incorporation de façon contrôlée dans des matrices polymériques et le développement d'une batterie pilote. La personne recrutée devra avoir des compétences en sciences des matériaux et en électrochimie avec des appétences pour le développement de systèmes expérimentaux en flux.

Contexte de travail

Les travaux seront localisés au LRCS à Amiens avec des interactions et visites régulières au CERI-MP (Douai).
La thèse devrait commencer début novembre 2021 et sera coencadrée par Emmanuel Baudrin (LRCS) et Cédric Samuel (CERI-MP).

On en parle sur Twitter !