En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

CDD doctorant(e) (H/F) CNRS en chimie/catalyse et biomasse

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 10 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7285-FRAJER-006
Lieu de travail : POITIERS
Date de publication : lundi 19 septembre 2022
Nom du responsable scientifique : Francois Jerome
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 décembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La recherche de nouvelles technologies permettant l'accès à des molécules biosourcées d'intérêt selon des procédés plus économes en atome, en eau et en énergie est devenue un enjeu industriel, environnemental et sociétal majeur. La lignine représente un polymère biosourcé stratégique pour lequel des innovations sont attendues notamment pour contrôler plus sélectivement la rupture des différentes liaisons C-O et d'accéder ainsi à des molécules phénoliques biosourcées. Ces composés phénoliques sont des intermédiaires clés à partir duquel il est possible de synthétiser une multitude de composés de plus haute valeur ajoutée. Récemment, l'IC2MP a développé un nouveau procédé catalytique capable de fonctionnaliser ou défonctionnaliser sélectivement des molécules phénoliques.
L'objectif de cette thèse est d'évaluer le potentiel de rupture que représente ce nouveau procédé catalytique dans la synthèse de molécules phénoliques à partir de lignine. Le début de la thèse sera principalement axé sur la réactivité de molécules modèles afin de mieux comprendre les mécanismes mis en jeu. Ensuite, des molécules de plus en plus complexes seront testées. En plus de la sélectivité des réactions qui sera le principal critère de succès, la productivité des réacteurs, la stabilité et l'activité des catalyseurs seront des critères essentiels qui seront pris en compte pour l'évolution du sujet de thèse vers une chimie toujours plus performante.
.
Rôle du/de la candidat(e) : Il/elle aura en charge de développer le procédé catalytique préalablement développé à l'IC2MP sur des modèles de ligne puis, si possible, sur de la lignine. Les réactions seront typiquement effectuées dans un autoclave et la réaction sera suivie par chromatographie en phase gazeuse et liquide ainsi que par RMN 1H/13C et spectrométrie de masse. Elle/Il devra également comparer ses résultats avec la littérature en termes de performances catalytiques (rendement, sélectivité, productivité, etc.)..

Compétences attendues du candidat : Elle/il devra présenter de solides connaissances dans le domaine de la catalyse (homogène ou hétérogène) appliquée à la chimie organique. On attend également du/de la candidat(e) qu'il/elle soit curieux(se) et imaginatif(ve) pour challenger l'équipe en proposant par exemple des approches radicalement différentes.

Contexte de travail

Ces recherches seront menées au CNRS à l'Institut de Chimie des Milieux et Matériaux de Poitiers (IC2MP) situé à l'Université de Poitiers en France. IC2MP est une unité mixte entre l'Université de Poitiers et le CNRS travaillant sur la conception de réactions/produits durables. Il s'agit d'un institut interdisciplinaire qui étudie (1) la conception de procédés propres (catalyse, bio-solvants, énergies renouvelables, technologies alternatives, etc.) et (2) le transfert et la bioaccumulation de molécules organiques dans les écosystèmes. Dans ce projet le(a) candidat(e) rejoindra l'équipe « Catalyse en milieux non conventionnels ». L'équipe mène des recherches sur (1) le remplacement du carbone fossile par du carbone renouvelable et (2) le développement de technologies propres pour la chimie. Le(a) candidat(e) aura un accès complet à la plate-forme analytique de l'IC2MP (PLATINA), comprenant tous les équipements majeurs requis pour caractériser les molécules organiques et les catalyseurs générés dans le cadre de ce projet (XPS, XRD, TEM/SEM, spectrométrie de masse, RMN, etc.) . La thèse sera réalisée sous la responsabilité d'un directeur de recherche CNRS et le(a) candidat(e) sera inscrit(e) à l'école doctorale Théodore Monod de l'Université de Poitiers

Contraintes et risques

Travail avec produits chimiques. Missions également possibles en France et à l'étranger.

On en parle sur Twitter !