En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant, H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 15 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7284-DOMVAN-001
Lieu de travail : NICE
Date de publication : vendredi 24 juin 2022
Nom du responsable scientifique : Dominic van Essen
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Régulation positive et négative des éléments répétitifs génomiques

Le laboratoire « spécificité de la transcription » est situé à l'Institut de recherche sur le cancer et le vieillissement de Nice (IRCAN). L'équipe étudie les mécanismes moléculaires de la régulation des gènes, en se concentrant sur les activités des facteurs de transcription et de la chromatine au niveau des éléments cis-régulateurs génomiques. Un intérêt particulier de l'équipe est de comprendre l'interaction entre les processus de régulation des gènes et les éléments génomiques tels que les séquences répétitives et dérivées de transposons. C'est le sujet de la présente thèse de doctorat.
Le candidat retenu aura une solide formation en biologie cellulaire et moléculaire et une expérience de travail avec des techniques génomiques et moléculaires de pointe, y compris des approches basées sur le séquençage à haut débit et le ciblage basé sur Crispr-Cas9, ainsi qu'un bonne compréhension de la bioinformatique et de l'analyse de grands ensembles de données à l'échelle du génome.

Contexte de travail

L'IRCAN a été créé le 1er janvier 2012 au coeur du pôle hospitalo-universitaire Pasteur de Nice. Les recherches menées à l'IRCAN visent à comprendre les mécanismes biologiques unissant le vieillissement et les cancers, avec une attention particulière portée sur le rôle joué par l'épigénétique, le microenvironnement cellulaire et les réponses au stress.
L'institut de recherche sur le cancer et le vieillissement (IRCAN) est une unité mixte de recherche sous la tutelle de l'Université Nice Sophia-Antipolis, du CNRS et de l'Inserm.
L'IRCAN est composé de plus de 210 chercheurs, Ingénieurs techniciens, post doctorants et étudiants. Il est constitué de 14 équipes de recherche et de 5 plateformes technologiques.

Contraintes et risques

Le projet impliquera l'utilisation de vecteurs rétroviraux et lentiviraux.

On en parle sur Twitter !